Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Edmonde

 
Edmonde, pas de l’aristocratie
N’était pas sortie
De la cuisse de Jupiter,
Bien au contraire.
Comme Cunégonde
Fort pudibonde,
Elle était née 
Après une nuit de débauche
De la cuisse gauche.
De Monsieur le Châtelain,
M’ame Jill, votre voisin,
Qui avait pour ses servantes
Des attentions touchantes
Mais elles ne plaisaient guère
A Madame sa mère
Bien qu’il fut célibataire.
Car  il y a des mésalliances
Quelques soient les ambiances
Qui ne pouvaient plaire.
Emonde la pauvre petite
Après ce dérapage,
N’eut pour tout héritage
Que son prénom,
Et pas de pognon,
Pour lui rappeler sa naissance
De presque aristo !
 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

ah là là ! le fameux "droit de cuissage" ! et dire qu'aujourd'hui, j'entend encore des soi-disant spécialistes prétendre que ce n'était pas vrai !!!!
Répondre
F

Bonjour


Dans les couloirs des châteaux il se passe bien des choses des fois


Et pas toujours désirées...


Edmonde...Tu n'as pas choisi ton destin sans particule


Bonne journée


Frieda


 
Répondre
M

Il n'empêche qu'Edmonde avait du sang bleu qui coulait dans ses veines.
Répondre
F

La pauvre Edmonde: il aurait pu lui laisser un peu d'argent ce dévergondé!
Répondre
S

Ce n'est pas un nom qiu porte chance on dirait.
Répondre
A

Il ne lui restait donc que ses yeux pour pleurer et son beau nom pour se faire une place dans le monde
Répondre
J

Et bienvenue au club Eglantine.... Avec ou sans les communautés, rien n'empêche de continuer l'aventure.... ça et là ! Merci, bizzzzzzzzz
Répondre
D

Et bien voilà encore une bonne raison pour que je fasse aujourd'hui un petit coucou à ton Edmonde car vois-tu j'ai instauré cette journée "Journée mondiale du coucou" pas du coucou Suisse
hein


Mais il y a tant d'Edmonde dans ce monde, que je crains m'être un peu trop avancée, je crains d'en avoir pour la journée voir la soirée pour faire un coucou à toutes ces Edmonde éplorées


Bisous Eglantine et belle journée!!!


Domi.
Répondre
J

une vie qui s'annonce difficile pour Edmonde pas tout à fait femme du monde, et Edmond l'aristo mérite des coups de baton dans le dos ! 


bonne journée Eglantine
Répondre
L

  Oh, pauvre petite Edmonde qui ne vivra pas au château mais j'espère qu'elle trouvera le bonheur dans sa vie !
Merci beaucoup pour ce poème qui nous raconte admirablement une vie de la fin 19e début du 20e siècle et même le château sur la photo, tout carré qu'il est, semble la rejeter. Impression forte,
bravo, mère-grand. Gros bisous.
Répondre
F

Injuste et révoltant ce passé, j'espère qu'elle a trouvé l'amour sincère. Joli texte.
Répondre
Q

La pauvre !!!


Décidément, les Edmonde de la cour de récré ont bien des maheurs...


Bises et douce journée.
Répondre
J

Bonjour Eglantine que je lilas !!  Mon voisin... Baron de la Tronche en biais, sait lorgner sur la chose... Edmonde en a fait les frais !! Que dire.... vite à la cour de récré chère enfant,
tu vas oublier tout cela en faisant le ménage chez nous...  Je plaisante, sois la bienvenue, merci à toi, bises de
m'dame JB
Répondre
M

Pauvre petite dmonde, souhaitons lui de trouver le vrai bonheur !!!


Bonne journée - gros bisous



Répondre