Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lorsqu'Eglantine raconte ...

mousmanlj1.gif

page 85

Pour cette dernière son rôle consistait à s’asseoir à coté de Petite-Fille et à quelques rares exceptions, donner une explication. Petite-fille avait et a une intelligence très vive, elle n’avait pas besoin d’aide pour faire ses devoirs j’étais d’accord avec l’assistante. La présence de l’assistante la ravissait et je crois même, qu’elle prenait un malin plaisir à nous faire «payer» au sens propre et au sens figurer! Certainement une minuscule compensation à sa souffrance et s’il fallait en passer par là le jeu en valait bien la chandelle. Compte-tenu de nos anonymats respectifs sur le forum, (bien sur une partie de notre vie ressortait dans nos échanges) j’imaginais Marco d’après ses messages, un peu comme un «pilier» rassurant,…bien que pas toujours d’accord avec lui.
 
Il échangeait beaucoup avec tout le monde et souvent avec passion, conviction, sagesse aussi. Oui je me sentais responsable de Petite-Fille, elle m’était confiée et Marco avait beau me dire qu’il y avait aussi un père et une mère, je n’en démordais pas.Et puis de toutes les façons je n’ai jamais su faire les choses à moitié. Les vacances de Pâques étaient là, il fallait faire baisser la tension, même si cela devait être temporaire. Petite-fille adorait la Corse et notre famille qui y vivait.
 
J’étais épuisée par ses insolences, sa chambre ou il était impossible de mettre un pied devant l’autre, son manque de travail au collège, ses tenues vestimentaires en particulier ses chaussures à semelle compensée d'une hauteur que je ne trouvais pas adaptée a son âge mais que faire?(on bien obligé de lâcher du lest sur quelque chose lorsque la vie d'un enfant est bouleversée), sa nourriture fantaisiste….Sur ce dernier point mes «principes» avaient été jetés à la poubelle, le principal était quelle mange et c’est ainsi que je préparais deux repas, un pour elle, un pour nous. Bref il était temps de changer d’air et comme dit un proverbe Corse: change de ciel tu changeras d’étoiles. Une sérénité relative s’installât. J’avais retrouvé un peu de tonus en regagnant le continent et même un peu d’espoir pour l’avenir. Et puis Marco ne m’avait-il pas entre temps conseillé «le Homard»? Le Homard? Mais bien sur j’y adhérais, c’était si évident!

Cet échange sur Le homard scandalisa un vieux grincheux persuadé que nous faisions l'apologie de mets coûteux ! Après quelques passes d'armes écrites il finit par comprendre sa confusion, c'était houleux et cocasse en même temps ! La fin de l’année scolaire approchait. D’autres intervenants venaient sur le forum avec d’autres problèmes. Nous avons pour certains continuer à dialoguer par e-mail, j’ai fréquenté le forum de moins en moins souvent, jusqu'à partir définitivement en laissant la place à d’autres préoccupations et à d’autres parents.
 
L’année scolaire suivante s’est faite sans forum, pour changer un peu et être un peu plus près de «petite-fille» j’ai pris en charge deux conseils de classe dans son collège.L’année d’après Petite-Fille nous a dit «qu’elle avait passée une merveilleuse année sabbatique, le meilleur souvenir de sa vie». Redoublement bien entendu, je l’avais porté à bout de bras pendant deux ans, il ne fallait pas espérer plus. L’année suivant « l’année-d’après» Petite-fille qui avait décidé qu'il est temps de vivre avec sa maman, décida aussi qu’elle avait suffisamment perdu de temps et s’intéressa à ses études avec dès le premier trimestre les félicitations. L’enfant qui me répondait «non je ne travaillerai pas» devint à partir de ce moment là une élève brillante, il faut croire que sous des airs de rébellion une partie des cours lui parvenait, car elle n'eut à souffrir d'aucun retard du jour ou elle s'intéressa à ses études. Nos relations depuis longtemps, sont revenues au beau fixe et plus encore. Entendre Petite-fille me dire un jour « j’étais heureuse chez toi» valait tous les bonheurs du monde.» C'est maintenant une jeune fille accomplie, chaleureuse , affectueuse et présente.

 

"Billet d'Églantine:

Le temps a passé si vite mon enfant
Mes yeux s'émerveillent
Quand je te vois maintenant.
Mère-grand garde en elle
Tous les ces moments privilégiés,
Tes sourires…et tes colères
Mais aussi tes baisers.
Tu es née comme moi, sous le signe du Cancer
Et nous partageons la même sensibilité.
D’accord tu tiens aussi de ton père et de ta mère
Je ne saurais le nier!
Un cœur en or, une affection illimitée
Pour ceux qui te sont chers
Mais aussi de caractère pour ceux
Qui te cassent les pieds!
L’enfant s’est transformé
En un adulte et j’ai parfois tendance
À l’oublier!
Comme toute grand-mère il m’arrive
De te dire le contraire
De ce que tu aurais souhaité
Mais tu sais bien comment sont les grand-mères
Elles adorent contrarier…
Non, tu le sais bien,
Rien de ce qui t’arrive ne m’indiffère
Et seul ton bonheur compte à mes yeux.
Et je voudrais tellement te protéger.
Il me faut être présente
Sans être envahissante.
De loin seulement, sur toi veiller.
Ton sourire est mon bonheur
Et ta présence est dans mon cœur.
Je t’aime «mon petit-enfant»
 

1ere édition

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> Ne pas aimer aller se coucher ! Il n'y a qu'à gratter un tout petit peu pour se douter de ce qui est derrière. Chacun a une excuse qui souvent n'en est pas une.<br /> Bonne journée. Ici froide mais soleil.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Quelle émotion ce billet d'Eglantine !<br /> Ils en ont de la chance les petits enfants.....<br /> Bises<br /> Michel<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> et toi tu es indulgent<br /> bises mon ami<br /> <br /> <br />
N
<br /> mdr je suis allée me couchée tout de suite après, je n'avais pas vu ta réponse, mais je ne travaille pas le lundi, j'aime travailler du mardi au samedi matin ça me laisse deux jours et demi de<br /> repos :) tu es comme mamie claude et moi, impossible a mettre au lit lol<br /> gros bisous ma belle<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> parfois je me releve apres un cours somme...ça été le cas cette nuit là...<br /> et puis je me recouche !<br /> a un moment je n'allais pas me coucher avant 2 et 3 h...j'essaye d'etre plus raisonnable <br /> <br /> je n'aime pas me coucher..je ne sais pas pourquoi !<br /> grosses bises<br /> <br /> <br />
N
<br /> quelle belle complicité est née en vous au travers de ces deux années chahutées<br /> la douceur d'une grand mère n'a pas sa pareille<br /> petite fille est maintenant une jeune fille accomplie qui garde en son coeur toute cette chaleur<br /> des bisous belle Mère Grand pour ce que tu es<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> contente de ton com et touchée mais si tu étais ma fille je te dirais " tu sais qu'a ton age tu as besoin de dormir a cet heure" ...parceque c'est ce que je dis souvent à mon fils ainé..<br /> moi c'est pas pareil..demain je ne travaille pas <br /> bises Nat qui me fait si chaud au coeur<br /> <br /> <br />
A
<br /> Beh dis donc j'aurais bien aimé qu'elles m'écrivent ça mes grands-mères;mais elles ont choisi de partir avant mon arrivée!<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> je sais que pour mes enfants les grands parents comptaient beaucoup, alors j'essaye avec mes petits enfants de leur donner de l'amour.<br /> <br /> tu n'as pas de grand-mère mais plus tard bien plus tard, quand bien des années auront passées je suis sure que tu seras une grand-mere du tonnerre.<br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> J'avais encore fait un roman ! Je viens d'effacer. Je viendrai plutôt vous voir en dehors du blog si vous voulez bien.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> j'attends le roman par mail....a plus<br /> <br /> <br />
E
<br /> tres joli !<br /> <br />  A bientôt ...  Eliane  <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> merci <br /> <br /> <br />