Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégoire-5

Le Grenier

 3559854795_8306c8a873.jpg

 

          Grégoire monte doucement l'escalier en bois qui mène au grenier, certains marches chantent sous ses pas comme si elles voulaient l'encourager à poursuivre son chemin.


          La clé est sur la porte, c'est avec un peu d'appréhension qu'il ouvre, pourtant il connait bien les lieux puisqu'il venait parfois retrouver son grand-père , les jours ou il n'était pas trop grognon. Son grand-père entreposait dans le grenier tous les livres qu'il avait lu et il avait même aménagé un petit coin de lecture et monté un vieux fauteuil. Beaucoup de souvenirs étaient entassés là et il aimait les retrouver.


          Le temps est à l'orage et il ne pénètre que peu de lumière par la fenêtre, située en partie haute du grenier. Le regard de Grégoire se pose sur le bureau à sa droite: une paire de lunette, un livre ouvert avec des pages jaunies, une lampe tempête, un cendrier avec de nombreuses pipes de son grand-père, une longue vue, tout est resté en l'état.


          Au rez de chaussé sa grand-mère lève la tête surprise et intriguée par le bruit qu'elle entend dans le grenier, elle reste un moment immobile et puis souri, elle comprend que c'est Grégoire qui est là haut, elle était tellement habitué aux pas de son mari qu'un moment elle mains maladroites ayant écorné des pages s'est sentie désemparée.


          Grégoire n'a pas envie d'éclairer, cette pénombre lui permet de mieux ressentir la présence de son grand-père dans ce lieu. L'odeur de le pipe y est présente mais rien de surprenant elle a du imprégner toutes les choses lorsque son grand-père venait.


          Là-bas au fond de la pièce il aperçoit des cartons bien rangés, Grégoire soulève doucement un couvercle , des vêtements bien repassés sont là mais il ne se sent pas le courage de regarder plus en détail, une malle ancienne qui a l'air d'avoir beaucoup voyagé à cause de toutes les étiquettes qui y sont collées, des piles de journaux jaunis, des revues, des albums photos aussi. Son petit vélo à quatre roues, est rangé soigneusement à coté d'une chaise d'enfant.


          Dehors la pluie continue à tomber mais avec moins d'intensité lui semble- t-il. En levant la tête il aperçoit à travers la fenêtre un début d'arc en ciel un peu pale. Il n'a pas encore envie de sortir, il prend quelques livres parmi ceux de son enfance, éclaire une petite lampe de lecture à gauche du bureau et s'installe confortablement dans le fauteuil de son grand-père.


          Le premier livre porte la trace de petites et quelques traces certainement de chocolat ou de confiture, probablement des lectures avec une tartine à la main. De petits livres en petits livres il revoit les instants partagés à les lire avec ses parents et certain apaisement s'installe en lui. Souvent il rêve que ses parents sont de retour, après tout on n'a jamais retrouvé ni leurs corps ni le petit avion dans le quel ils ont disparus.


          Sa grand-mère devra l'appeler plusieurs fois pour le repas, avant qu'il ne réalise que bien des heures ont défilées depuis qu'il est monté se réfugier dans ce grenier. La pluie s'est complètement arrêtée et il pourra cet après midi, aller se dégourdir les jambes dans la campagne.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
<br /> Grégoire a passé un bon moment dans ce grenier aux souvenirs<br />
Répondre
M
<br /> Un beau texte !<br />
Répondre
S
<br /> Quel bon moment que de se retrouver dans ses souvenirs, belle lecture merci.<br />
Répondre
M
<br /> comme j'aimerais que mon passé s eretrouve dans un grenier.....<br />
Répondre
L
<br /> Beaucoup d'émotion dans ce texte...<br /> <br /> <br /> Merci Eglantine<br /> <br /> <br /> Bises - Michel<br />
Répondre
M
<br /> J'ai ressenti très ce moment d'émotion qui 'a submergé lorsque les souvenirs sont remontés à la surface ! Merci !<br /> <br /> <br /> Bon week-end - gros bisous<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
Q
<br /> Je ne dis rien... je rêve à ce moment souvenir.<br /> <br /> <br /> Même lorsqu'on est immensément triste, on peut s'y accrocher.<br />
Répondre
J
<br /> le gernier aux merveilles le prend de tout son être.... on comprends le pourquoi, souvenir, souvenir.... Merci, bises de jill<br />
Répondre