Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Automne

 

Grégoire

4550567309_19d5f65499.jpg

L'automne est arrivé tout doucement avec ses couleurs pourpres. Grégoire a reprit le chemin du collège depuis le mois de septembre et il profite des vacances de la Toussaint pour se perdre dans les bois.


Malgré le temps qui passe, l'odeur de la pipe de son grand-père continue à être présente près de lui, quels que soient les endroits ou il se trouve. Demain il lui faudra accompagner sa grand-mère au cimetière pour l'aider à porter les pots de fleurs. Il n'aime pas trop les cimetières mais il ne peut pas laisser sa grand-mère trop fatiguée, y aller toute seule.


Elle continue à s'occuper dans la maison mais son regard est toujours triste sauf lorsqu'elle regarde Grégoire. C'est sa présence qui la rattache encore à la vie, Grégoire en est persuadé et c'est ainsi qu'au fil du temps il est devenu un peu moins sauvage.


-- Grégoire je sais que tu penses souvent à tes parents et qu'il est difficile pour toi de ne pas savoir ou ils se trouvent, leur disparation non seulement nous a anéantis mais plus encore du fait, qu'on n'ait pas retrouvé leurs corps.


-- C'est vrai grand-père parfois je me dis que peut être un jour ils reviendront.


-- Je voudrais que tu connaisses ce bonheur mon Grégoire mais je ne peux te le promettre.


Grégoire pose son vélo contre un arbre et s'assoit sur une souche, il reste là un long moment à écouter le bruit du vent qui agite les feuilles et le piaillement des petits oiseaux.


-- Grand-père si tu étais encore là tu pourrais m'expliquer la forêt


-- Ne t'inquiète pas, nous la découvrirons ensemble quand même. Vois tu la prochaine fois que tu vas dans le grenier, tu trouveras dans le meuble qui me servait de bibliothèque, sur la rangée du haut à gauche , un livre qui parle des arbres de notre région, tu le prendras et nous le regarderons la prochaine fois que tu viens ici.


-- Ça ne sera pas la même chose mais c'est de ma faute quand tu étais là je ne voulais jamais t'accompagner.


-- Mais je suis là Grégoire, je suis toujours près de toi. Tiens on peut faire une petite excursion, pas très loin tu es d'attaque ?


-- Ou veux tu qu'on aille grand-père ?


-- Tu reprends ton vélo et tu avances à peu près un kilomètre devant toi, je te dirais ou t'arrêter.


-- Voilà nous y sommes, pas trop fatigué ?


-- Non grand-père, je t'écoute


-- Tu sais qu'il y a des ormes dans beaucoup de régions ? Regarde les arbres qui sont à ta droite, ce sont des ormes et sais tu que cet arbre est très résistant au froid, il supporte des températures de moins 35 °. Sa durée de vie est de 500 ans pour l'orme champêtre mais seulement de 100 ans pour l'orme lisse ou de montagne. Le bois de l'orme est utilisé en charpente car il résiste bien à l'eau , pour les moulins à eau et même pour les poulies, voilà déjà quelques indications que tu garderas en toi. Pour aujourd'hui on va se contenter de cette découverte, reprends vite ton vélo et rentre à la maison ta grand-mère doit t'attendre. Aller, file et n'oublie pas que je suis toujours à tes cotés.


-- Au revoir grand-père, je ne t'oublie pas et ta présence près de moi me donne du courage car certains jours sont plus difficile que d'autres.

 

 

Le début de l'histoire c'est ici.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> <br /> Beaucoup d'émotions dans ce texte...<br /> <br /> <br /> Merci Eglantine<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> Michel<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Que chacun en profite car la lumière d'automne faiblit.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci Eglantine pour vos mots si gentils. J'essaie effectivement de m'accrocher à mes souvenirs, je l'avais d'ailleurs exprimé là http://parisianne.over-blog.com/article-a-la-recherche-d-un-temps-perdu-45300872.html mais ce<br /> n'est pas toujours facile et il m'arrive d'avoir peur d'oublier les bons moments tant les mauvais durent depuis de nombreuses années. Mais vous avez raison, on ne peut rien y faire, cela fait<br /> partie des choses de la vie.<br /> <br /> <br /> Je vous embrasse<br /> Bonne soirée<br /> Anne<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> L'âme du grand-père qui parle au coeur, c'est très émouvant. Merci Eglantine de nous offrir cette lecture, j'y suis d'autant plus sensible que mon pauvre grand-père ne me reconnaît même plus.<br /> Bises<br /> Anne<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> pas facile pour la famille de ne plus être reconnue et ça doit être terrible aussi pour la personne lorsque la maladie se déclare. Mon petit fils ainé vient de perdre sa grand-mère qui ne<br /> reconnaissais plus sa famille depuis quelques années déja et je sais sa souffrance quand cela c'est produit. mais que faire ...<br /> <br /> <br />  il faut se raccrocher a ce que tu as partagé avant avec ton grand pere..pas facile!<br /> <br /> <br /> je t'embrasse<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> j'imagine que penser à nos parents ou grands-parents disparus est dans l'air du temps,. Je lis ton article avec les larmes aux yeux....<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> j'ai commencé l'histoire d'un adolescent en revolte il y a quelques temps...mais les pages viennent tout doucement...pas facile a imaginer..pas toujours facile a écrire<br /> <br /> <br /> l'idée du grand pere qui veille sur lui de loin...m'a été donné par mon petit fils ainé qui aime que sa grand-mère<br /> écrive mais l'inspiration ne vient pas toujours...mon petit fils a un peu trop d'illusions sur sa grand mere <br /> <br /> <br /> bonne soirée et fais nous de beaux dessins..je les adore<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Il y a toujours quelqu'un pour nous accompagner, nous guider, nous rasurer<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Merci ma belle.<br /> J'ai l'impression qu'il se tientparfois à mes côtés et regarde par-dessus mon épaule...<br /> C'est juste une impression...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Une belle écriture pour cette nouvelle, c'est sensible et vrai : tu as prévu une suite ?<br /> <br /> <br /> Tu conserveras Grégoire comme personnage ?<br /> <br /> <br /> A bientôt pour découvrir tout ça.<br /> <br /> <br /> Bravo !<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> merci ...j'ai commencé l'histoire il y a deja quelques temps ...mais l'inspiration ne vient que par a coups et plus<br /> ou moins heureuse ..j'aimerai continuer l'histoire de Grégoire ..on verra bien ce que ça donne<br /> <br /> <br /> grosses bises<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> <br /> C'est tellement touchent...<br /> J'aimerais pouvoir parler à mon grand père que je n'ai pas connu mais qui m'a laissé sa plume de poète...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> il t'a laissé une plume magique et qui écrit de si belles choses<br /> <br /> <br /> <br />