Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jacques et Agathe

 

 3176586769_72933dc5b6.jpg

 

Au bout de trois mois Agathe obtint un poste de secrétaire dans une étude de notaire. Les rendez vous s’espacèrent en semaine à cause de leur travail respectif. Souvent ils ne se voyaient que le samedi, car parfois le dimanche il était pris avec ses amis, qui l’hébergeaient.

 

Quand ils arrivaient à se voir en semaine, l’été était là et les journées plus

longues, Agathe reprenait souffle. Le temps passé loin de lui devenait difficile, elle ne savait comment combler son absence.Ils ne faisaient aucun projet, vivaient au jour le jour leur bonheur.

 

Puis vint le moment ou Jacques quitta son hébergement chez ses amis et logeât  dans un petit hôtel où il avait loué une chambre au mois, en attendant de trouver un appartement. Quelques fois il lui avait demandé de l’y rejoindre sans trop insister mais elle avait toujours refusé.

 

Les mois passèrent et leurs retrouvailles toujours aussi intenses. Parfois Jacques semblait préoccupé, aux interrogations d’Agathe il y répondait par son sourire charmeur. Elle se disait que peut être son refus de se donner à lui en était la cause et puis un jour la passion l’emporta elle l’accompagna dans sa chambre. Il l’aima avec douceur et tendresse.

 

Agathe était tourmentée par son propre abandon mais elle l’aimait tellement qu’elle essayait de ne pas trop penser à cette relation où ils ne parlaient jamais d’avenir. Jacques  toujours aussi amoureux, devenait cependant de plus en plus souvent sombre, quelque chose le tourmentait c’était certain, mais il répondait toujours par une pirouette à ses questions.

 

Les mois passèrent encore, et l’hiver fut de nouveau là. Ils fêtèrent leur rencontre et se jurèrent un amour éternel. En avril Jacques ne donna pas de nouvelles pendant quinze jours. Agathe se tourmentait mais elle patientât quelque temps et puis un jour n’y tenant plus elle se rendit pour la premier fois sur son lieu de travail, un collègue lui dit qu’il était absent pour cause « de son mariage ».

 

La pièce vacilla mais sa fierté et son orgueil lui permirent de quitter le bureau sans s’écrouler, elle réserva ça pour le moment où elle se retrouverait chez elle. Que dire des jours qui suivirent ? Elle les vécus dans un état second et tous les mouchoirs de son armoire ne suffirent pas à éponger ses pleurs.

 

Elle assumait son travail sans rien laisser paraître et s’écroulait dès que la porte de sa chambre était fermée. Bien des jours s’écoulèrent et puis un jour Jacques se présentât sur son lieu de travail,  son cœur cessa de battre quand elle le vit entrer dans la pièce, elle arriva à contenir son envie d’hurler et comme elle ne souhaitait pas se donner en spectacle elle accepta un dernier rendez vous.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> <br /> Cela finira-t'il mas comme d'habitude ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> mais non ! mon petit doigt me dis qu'il faudra un peu de temps amsi que tout compte fait...<br /> <br /> <br /> bon il faut aussi un peu de suspens !<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Dernier rendez-vous ? Le rebondissement va bien arriver ! Mais quel sera-t-il ? la suite au prochain numéro<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Hé oui la vie n'est pas un long fleuve tranquille, mais je pense que durant cette quinzaine de silence il réfléchissait pour trouver les mots pour oser parler d'avenir ... mais je patienterai<br /> sagement. Bisous et merci<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> D'accord... Je patiente  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Oh ! L'histoire devient triste...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> elle n'est pas encore finit ! il faut un peu de suspens <br /> <br /> <br /> <br />