Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Janvier

Jeudi en posésie des Croqueurs de Mots 

7598812286_586e6093c0.jpg

 

 

La tempête a cessé. L'éther vif et limpide
A jeté sur le fleuve un tapis d'argent clair,
Où l'ardent patineur au jarret intrépide
Glisse, un reflet de flamme à son soulier de fer.

 

La promeneuse, loin de son boudoir tépide, 
Bravant sous les peaux d'ours les morsures de l'air,
Au son des grelots d'or de son cheval rapide,
À nos yeux éblouis passe comme un éclair.

 

Et puis, pendant les nuits froidement idéales,
Quand, au ciel, des milliers d'aurores boréales
Battent de l'aile ainsi que d'étranges oiseaux,

 

Dans les salons ambrés, nouveaux temples d'idoles,
Aux accords de l'orchestre, au feu des girandoles,
Le quadrille joyeux déroule ses réseaux !


 

 

 

Louis-Honoré FRÉCHETTE   (1839-1908)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N

Et voici février qui s'écoulera rapidement avant de laisser la place à mars et le printemps tant attendu !
Bisous !
Répondre
J

Mon premier Fréchette.... merci mère-grand, bises
Répondre
E


 mon premier aussi ! ...j'en ai trouvé une quarantaine le concernant...


bisous



F

un joli poème
Répondre