Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'école désarmée face à la violence

Extrait d'un article de l'Express sur internet :
journaux011.gif
"Tout a été tenté, presque tout a échoué. Si les mesures de sécurité sont nécessaires, elles ne suffisent pas. Comment l'Education nationale peut-elle répondre à un problème qui la dépasse?
 
Il y a les crachats, les pneus crevés, les bousculades, les doigts d'honneur, les portables qui sonnent, les profs qui n'osent se retourner pour écrire au tableau de peur de se prendre un projectile sur la tête. Le quotidien. Et puis, il y a l'exceptionnel....etc "

Que ce soit à la télévision, ou sur la presse écrite et sans doute à la radio que j'écoute peu ou pas, jamais je n'entends parler de la responsabilité des parents, vous savez le père et/ou la mère? Ceux qui sont à l'origine de cette violence sont-ils tous orphelins ? C'est fou ça ! L'éducation nationale, le gouvernement "ILS ONT QU'A" mais alors les géniteurs illustres inconnus, ils font quoi pendant ce temps ?

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel 17/02/2010 11:36


Bien vu !
J'adhère totalement à ces propos qui ne sont, en fait, que du BON SENS !
**********************************************************
Grosses bises
Michel


Eglantine-Lilas 18/02/2010 18:09


merci de ton soutien ! les infos souvent me font bouillir !

grosse bises



pimprenelle 17/02/2010 10:46


A propos de violence et doux noms d'oiseaux. Nous avons eu deux "garnements" à la maison pendant une petite semaine. Un matin, le plus jeune, bientôt 10 ans, me demande s'il peut aller sur google
pour dessins animés. Toute bête j'ai dit oui. Heureusement que je suis passée derrière quelques minutes plus tard. J'avoue que je ne sais pas ce qu'il a demandé à part Star Wars (ou un truc comme
ça) et j'ai piqué la colère, pas après lui mais après ce genre d'images et de sons. Je ne me suis plus étonnée d'avoir eu à reprendre le langage la première journée et malheureusement, je pense que
c'est celui de l'école.
Comme je pense que ce sera lu sur le blog d'Eglantine, j'en profite ar pour moi c'est aussi une suite à l'école désarmée face à la violence.


Nat 16/02/2010 22:08


et toc ! joli clin d'oeil à "Bon sens" que je viens d'enterrer sur mon blog
mais nom d'un pétard, ou sont les parents, tu sais... ceux qui pretendent avoir obtenu ce statut en mettant au monde de magnifiques bambins il y a quelques années....? eux aussi, ils sont morts ?


pimprenelle 16/02/2010 16:38



Pour certains ils cognent sur le prof qui ose faire la remontrance en trop !
Va-t-on me traiter de radoteuse ? Si j'avais eu la moindre véléité d'insolence gratuite vis à vis d'une instit ou plus tard d'un prof, je pense que mon père aurait fait en sorte que je m'en
souvienne. Par contre il m'a toujours encouragée à aller discuter avec eux, parfois je ne m'en suis pas privée.
Il faut parfois faire la différence entre insolence et les choses à dire lorsqu'on est tellement timide que tout sort en vrac.