Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Crèche

La Crèche

 

 Sous le regard de l'âne et le regard du bœuf
Cet enfant reposait dans la pure lumière.
Et dans le jour doré de la vielle chaumière
S'éclairait son regard incroyablement neuf.

Le soleil qui passait par les énormes brèches
Éclairait un enfant gardé par du bétail.
Le soleil qui passait par un pauvre portail
Éclairait une crèche entre les autres crèches.

Mais le vent qui soufflait par les énormes brèches
Eût glacé cet enfant qui s'était découvert.
Et le vent qui soufflait par le portail ouvert
Eût glacé dans sa crèche entre les autres crèches

Cet enfant qui dormait en fermant les deux poings
Si ces deux chambellans et ces museaux velus
Et ces gardes du corps et ces deux gros témoins
Pour le garer du froid n'eussent soufflé dessus.

Sous le regard du boeuf et le regard de l'âne
Cet enfant respirait dans son premier sommeil.
Les bêtes calculant dedans leur double crâne
Attendaient le signal de son premier réveil.

Et ces deux gros barbus et ces deux gros bisons
Regardaient s'éclairer la lèvre humide et ronde.
Et ces deux gros poilus et ces deux gros barbons
Regardaient sommeiller le premier roi du monde
 
Charles Péguy. 1873-1914 
 

1ere publication , décembre 2010

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
comme elle est belle cette crèche pour ce joli poème
Répondre
M
Un joli poème qui sera très vite d'actualité !
J'espère que tu vas de mieux en mieux.
Bonne fin de semaine - bisous
Monelle
Répondre
M
Superbe poème...du temps où le mot crèche désignait encore une mangeoire où traditionnellement on plaçait les agneaux nouveaux-nés pour qu'ils soient bien au chaud...Heureusement qu'elles étaient toujours placées au centre de l'étable, là où il fait le plus chaud au milieu des bêtes, pas si bêtes puisque leur chaleur en a sauvé plus d'un :)
Répondre
R
Joli texte!! Mais jusqu'à la fin, j'ai cru qu'il était de toi...!!! ;D
Répondre
M
je découvre aussi . et je retrouve l'atmosphère de mon enfance quand les églises étaient ouvertes et que nous mettions une pièce pour faire bouger le petit automate ...
superbe
bises
Répondre
S
C'est un très joli poème que je découvre.
Répondre
N
Bien beau poème, Eglantine et écrit en alexandrins( j'adore). J'espère que ton jardin va bien car il a gelé fort par chez nous ce matin. Le mien était couvert de givre. Je te souhaite une douce soirée et te dis à bientôt.
Répondre
P
Très beau poème que je ne connaissais pas.
Il y a des mots que l'on ne s'attend pas à trouver sur ce sujet.
Comment vas-tu ?
Gros bisous Eglantine
Répondre
C
Merci de ce magnifique partage, en ce jour, Monique ! Ici, beaucoup de crèches dans notre maison ! C'est la saison et c'est Noël qui arrive, hein ! Douce soirée ! Bisous♥
Répondre
M
Je ne suis pas une grande fan de sapin de Noël, mais chaque année, je fais une crèche.
Répondre
R
Un très joli poème que je découvre. Merci....comment ça va?????' Bisoussss
Répondre
E
à petit pas mais vers un mieux :-)
M
J'aime bien Peguy, je ne connaissais pas ce poème. Merci de cette belle découverte. Bises
Répondre
L
Coucou mère-grand, beau choix de poème en effet, je garde en mémoire le "regard incroyablement neuf" de l'enfant Jésus et les "deux gros chambellans" aux "museaux velus" ! Merci beaucoup, gros bisous, Eglantine !
Répondre
Z
Tu as choisi un très joli poème pour accompagner ta crèche M'ame Eglantine. Bises et bon jeudi !
Répondre
M
Heureux de te lire. J'espère que tu vas bien.
Bises amicales Églantine.

Michel
Répondre
Q
Merci d'avoir republié ce poème... magnifique !
Bisous et douce journée Eglantine.
Répondre
J
Merci bonne-maman, s'il été né dans un cinq étoiles, cela eut été moins "joli" à décrire !! Bises de J
Répondre
E
:-)
M


Félicitations Miss Coquille, très beau rapport !



Répondre
E


merci mon témoin de remise de médaille ! enfin plutot de tour de cou ..


tu vas bien ?



P


Respect, amour et amitié. Les animaux savent dispenser tout cela et le poème le rend si bien.


Vous avez raison Eglantine, même éloignés, nous pouvons être proches



Répondre
L


Bonsoir ! Encore une découverte pour moi: je ne connaissais pas ce poème. Merci du partage, il est bien joli. Passe de joyeuses fêtes !



Répondre
F


le premier roi du monde c'est joli pour celui qui ne demandait que le contraire


joeux noël à toi



Répondre
P


Je vois ça ... !! au rapport, sur le pont ce jeudi !!!    j'aime beaucoup ce poème, les barbus, les poilus, ça
sent la paille fraiche et la chaleur animale !!  en provence il doit y avoir des crèches phénoménales , un jour je viendrai voir ça , j'aime les santons !!  Gros bizzzoux Eglantine,
passe un bon Noël à très vite !!  



Répondre
A


Une jolie crèche en image et en mots. Amitiés






Répondre
B


On se comprend : nous avons ressenti la même chose et ces moments sont magiques...à renouveler...on va organiser ça en 2011. Demain on monte à l'Alpe voir Elodie...tout schuss


 





Gros bisous.........je vais faire attention...j'arrive à hauteur du sapin de Noël.....



Répondre
B


Miss Coquille que voilà une crèche qui s'est ouvert une brèche entre les autres crèches....Très joyeuses Fêtes



Répondre
B


Merci Eglantine pour ce cadeau de Noël en poésie...ça change de beaucoup de blogs que j'ai visités où le misérabilisme domine aujourd'hui...chez toi tu ouvres ton coeur à la douceur et au
partage. En chacun de nous il y a ce qui se voit et le reste, la détresse revêt différents aspects et se fait plus aiguë au moment des fêtes mais on a tous un espoir auquel il faut se raccrocher.
Excuse-moi pour cette parenthèse qui ne s'adresse pas à toi bien sûr.


Passe un bon Noël, de gros bisous à Pierre et tes enfants et petits enfants



Répondre
E


en chacun de nous il y a blessures et douleurs plus ou moins profondes, mais la Noël pour moi est d'abord la réunion
de la famille...quand cela se peut, sinon les liens du coeur sont assez forts pour se sentir réunis malgré tout. Il faut "s'accrocher" malgré les douleurs de la vie, pour ceux qui sont avec nous
et aussi pour soi meme ...avec le sourire " nous le valons bien" ...


Avec Pierre nous avons eu l'impression que le WE dernier c'était Noël ! promis juré ! c'était un moment de partage si fort...


Demain ce sera Pierre, Hélène et Monique et tous nos autres réunis par le coeur même Tya sera absente...mais ça me fait
des vacances.


 


Grosses bises à vous deux et passez un joyeux noël ..un bisou à la fille que nous ne connaissons pas



J


Belle crêche ! J'avais pensé à ce poème de Péguy !


Bonne journée



Répondre
A


L'âne et le bœuf sont toujours bien présents à tenir leur rôle...


Bon Noël



Répondre
L


JOYEUX NOEL Eglantine.


Bises -  Michel



Répondre
E


A toi de meme mon ami


bises



P


Bonjour Eglantine, je ne connaissais pas ce texte ! Merci
Je vous fais de grosses bises
Bonne journée dans la ferveur des préparatifs ?
Anne



Répondre
E


je n'ai pas trouvé grand chose sur la crèche et j'ai découvert aussi


Préparatifs sages cette année pour le pere, la fille et la mère tout notre petit monde sera dispersé y compris mon
petit "sannois" qui n'a pas de congé pour venir dans le sud , mais nous serons réunis par le coeur.


Le père et la fille adorent s'occuper de noel, cette année je me repose sur eux


bonnes fêtes à toi et à ta famille


grosses bises


P.S la crèche c'est moi, l'arbre de noel c'est la fille


 





 



L


Bonjour Eglantine


Heureuse de me cultiver grâce à ce thème sur lequel je pense n'avoir auparavant


jamais lu de poème !


Bises, Lyly



Source : petitemimine.centerblog.net sur centerblog." />



Répondre
E


figure toi que j'ai eu beaucoup de mal à trouver un poème sur la crèche ! et que j'ai découvert celui là presque par
hasard.