Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le bip bop

5227648194_6a342e97a8.jpg

 Ne pas confondre avec le bip hop ou le hip hop. Le bip bop est juste le début de la téléphonie mobile. Le 31 décembre est à nos portes, les circuits de téléphonie ou plus techniquement, les transmissions par ondes électromagnétiques, vont atteindre les pics les plus élevés de l’année et je me posais la question à savoir comment on faisait lorsque « Le mobile ou le portable » n’existait pas. Aujourd’hui il n’est pas concevable pour certaines personnes d’aller chercher une baguette de pain sans avoir besoin de téléphoner en cours de route à quelqu’un.
 
Sur ce lien :
 
http://forum.lesmobiles.com/viewtopic.php?t=30566&postdays=0&postorder=asc&start=0
 
 
Vous trouverez non seulement des photos des premiers appareils mais aussi des informations dont :
 
 « Pour téléphoner avec le Bi-Bop, il fallait trouver des bornes distantes de 60 mètres au plus, identifiées par des petites bandes vertes et bleues (le plus souvent sur les lampadaires, du moins dans Paris). Sortie de la zone de couverture de cette borne, la communication était coupée. Les principales avenues et stations de métro, les gares SNCF, les halls d’embarquements des aéroports de Paris en étaient équipés ».
 
Et pour rendre à César ce qui appartient à Martin Cooper :
 
« L’invention du Téléphone mobile est généralement attribuée au Docteur Martin Cooper, alors directeur de la recherche et du développement chez Motorola. Il serait la Première personne à avoir passé un appel sur un Téléphone cellulaire en avril 1973 ».
 
Source http://www.gralon.net/articles/photo-et-video/telephonie-et-portables/article-le-telephone-portable---histoire-et-evolutions-1190.htm
 
 
En 1993, vendre une dizaine de Bip bop en quelques heures était considérer par les agences de France télécom, comme des débuts prometteurs, combien vend t-on aujourd’hui de téléphone portable en quelques heures ?
 
Cet appareil ne quitte plus poche ou sac, interrompt les repas avec sa sonnerie ou son vibreur, vous accompagne y compris dans les moments intimes, il a donc pris possession de notre vie et ce qui est plus grave aussi celles de très jeunes enfants. A croire que si à notre naissance le cordon ombilical a bien été coupé, on ne peut plus vivre sans être relié aux autres, parents ou inconnus, par un lien aérien,  le « mobile ».
 
Il n’y a pas que du mauvais dans son utilisation et sans doute dans certains cas de détresses ou de problèmes, et parfois aussi dans les moments de joie qu’on a envie de faire partager, ce mobile nous rend bien service.
 
Souhaitons qu’à minuit, le 31 décembre les ondes électromagnétiques nous permettent de souhaiter à tous nos proches famille et amis :
 
 
Bonne et heureuse année.
 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> <br /> bonjour Eglantine<br /> <br /> <br /> P.C portable et cartes de crédit nous sommes suivit partout..<br /> <br /> <br /> tous mes voeux pour cette nouvelle année  bises<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Q
<br /> <br /> Je ne sais ce que permettront les ondes, mais tout a changé depuis l'appartition de ces fils à la patte que sont les téléphones portables... et nous n'hésitont pas à les sortir lorsqu'ils se<br /> mettente tous à sonner ensemble lors des repas de fête...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Autre temps, autres moeurs...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Passe une belle fin d'année, Eglantine.<br /> <br /> <br /> Bisous.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Je m'y refuse encore. Alibi du début, chez nous cela ne passait pas. Il n'y a pas si longtemps que nous pouvons téléphoner et encore, souvent il ne faut pas quitter la cuisine !<br /> <br /> <br /> Je trouve qu'il est devenu très envahissant. Cela dépend de l'usage que l'on en fait.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> c'est aussi une façon discrète de nous suivre a la trace<br /> <br /> <br /> je le laisse toujours en silencieux, et ne repond que rarement dans la journée (pas le temps au boulot)<br /> <br /> <br /> néanmoins, bien pratique pour qqs chose urgent<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Merci Eglantine pour ces infos ! je te souhaite une belle fin d'apres midi<br /> <br /> <br /> je ne manque jamais de lire les  sponsors, j'y trouve parfois mon bonheur**<br /> <br /> <br /> bisous  a bientot  et merci aussi<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> A portée de voix<br /> <br /> <br /> Sonneries intempestives<br /> <br /> <br /> Sans aucun mobile<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Allo Monique ! c'est toi ?  T'es où ? Chez toi ! Moi aussi....attends, j'ai un autre appel, je te rappelle du fixe  Allo ! c'est toi ? j'allais oublier....gros bisous !!!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Article très interessant pour cette révolution téléphonique. Quant à l'utilisation c'est une autre histoire ....... Combien de fois entends-t-on : t'es où ? ou tu fais quoi ? t'as acheté le pain<br /> ? Un certain discernement manque beaucoup. Il faut reconnaître aussi que ce petit appareil est devenu rassurant, sur route par exemple, ou quand on est seul. On ne sait toujours pas q'il est<br /> nocif ou pas à la santé, un peu ou beaucoup.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Mon portable, c'est ma balise Argos...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> J'ai eu un Bip bop<br /> <br /> <br /> Que c'était galère... Souvent, près de la borne, il valait mieux ne pas marcher on perdait le... fil (si j'ose dire !!!)<br /> <br /> <br /> Mais c'était le début... Déjà un ancêtre !<br /> <br /> <br /> Merci pour ces souvenirs Eglantine<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre