Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les branches en arceaux

Pour le jeudi en posésie des Croqueurs de mots

aux commandes Martine Quai des rimes 


5246932010_be945b84fe.jpg

 

 

Les branches en arceaux quand le printemps va naître,
Les ronces sur le mur, le pâturage herbeux,
Les sentiers de mulets, et cet homme champêtre
Qui, pour fendre le sol, guide un couple de boeufs,



La nuit sur la jetée où le phare s'allume,
Et l'horizon des flots lorsque le jour paraît ; -
Qu'importe ! Je respire, ô ville, dans ta brume,
La montagne et les champs, la mer et la forêt.


Jean MORÉAS   (1856-1910)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Cette poèsie chante dans la tête , c'est très beau<br />
Répondre
Q
<br /> J'en dis que c'est très beau.<br /> Merci Eglantine.<br /> <br /> <br /> Bises et douce journée. :)<br />
Répondre
F
<br /> que c'est bon d'être dans la nature et de respirer le bon air<br />
Répondre
S
<br /> Très joli poème d'un monsieur que je ne connaissais pas.<br />
Répondre
N
<br /> C'est très beau.<br /> Vive le printemps !<br /> Bisous !<br />
Répondre
R
<br /> Bonjour Eglantine<br /> <br /> <br /> Bon choix de la poésie de Jean Moréas pour saluer ce premier jour de printemps <br />
Répondre
J
<br /> Ah le temps d'autrefois, aux boeufs et le temps de faire les choses et de les apprécier ! Merciiiiiiii ! Bises de JB<br />
Répondre
M
<br /> Une photo qui respire une douce sérénité !<br />
Répondre
M
<br /> Il parle bien de l'arrivée du printemps ce poète !!!<br /> <br /> <br /> Bonne journée - gros bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre