Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ménage de printemps

4432537923_f2e089a0d8.jpg

 
Le mois d’Avril se profile à l’horizon avec les fêtes de Pâques.
A tort ou à raison il me semble que c’est une fête un peu
comme la Noël, et qu’au delà du caractère religieux, beaucoup
de gens festoient ce jour là.
 
Pâques pour moi c’est d’abord une sensation de bonheur
qui me transportedans le temps, par une belle journée
lumineuse d’avril dans le petit village ou j’ai passé mon enfance.
 
Dans la semaine qui précédait, maman comme toutes les femmes du village s’agitait pour faire le ménage de fond en comble de la maison, fenêtres grandes ouvertes. Pensez ! L’après midi du samedi saint, le curé va venir bénir les demeures et il ne faut pas qu’il reste un seul grain de poussières pour cette bénédiction. Les enfants sont priés d’aider et chacun fait ce qu’il peut.
A l’origine de la  tradition, les femmes bougeaient les meubles
pour faire fuir «  la misère et le diable ».
 
En contre partie le curé accompagné des enfants de chœur chargé
de porter les paniers, repartait avec de nombreuses victuailles.
 
Je ne sais si ça existe encore, mais l’un des principaux rites du
samedi saint consistait à allumer sur la place du village « u focu  novu » le feu nouveau, après la bénédiction par le curé du bucher les familles venaient prélever une buche qu’elles ramenaient à la maison pour ranimer le foyer.  C’est aussi ce jour là qu’était fabriqué « l’acqua benedetta » (l’eau bénite) qui servira pour l’année à venir.
 
Le dimanche de pâques voyait le sacrifie de l’agneau pascal
qui était à l’honneur sur les tables. Pour le dessert les maitresses
de maison préparaient dans le four du village, panette, cacavelli etc… sans oublier pour le lundi le campanile.
 
Ah ce fameux campanile que je m’entête a faire à travers
le temps moi qui ne suis pas spécialement bonne pâtissière !
La famille en a pris son parti, certes il devient un peu plus mangeable et  il était temps car bientôt je ne serais plus en capacité de le préparer. Le campanile c’est un gâteau en forme de couronne dans lequel on a planté avant la cuisson des œufs durs sur lequel on croise deux morceaux de pâte.
 
Le lundi de pâques c’est le souvenir d’un jour exceptionnel :
«  la merendella ». Le matin très tôt on préparait les provisions
pour le repas de midi et tout le village se retrouvait
dans un champ ou on mettait en commun ce que chacun a apporté.
Les enfants s’en donnaient à cœur joie dans les jeux et les parents heureux assistaient à leurs ébats.
 
Ce repas champêtre fait partie sans aucun doute,  des souvenirs heureux d’Églantine.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

catiechris 21/03/2010 20:29


je n'ai connu que le ménage de printemps, mais j'aime bien ton histoire, elle fait réver aux temps anciens ou la croyance faisait vivre ...


ADAMANTE 21/03/2010 19:45


Nous nous décorions des œufs puis nous les faisions rouler du haut d'un terrain en pente, de bons souvenirs... et puis mon grand père qui cachait les chocolats dans le jardin, une fête qui sentait
bon les giroflées. Merci Eglantine, tu as plein de choses à nous apprendre. Biz


Eglantine-Lilas 23/03/2010 17:56


J'ai décoré les oeufs avec mes enfants mais je n'en ai pas souvenir dans mon enfance

bizzzz


jill bill 21/03/2010 19:22


Bonjour Eglantine tu écris-là une très belle page de ton passé plaisante à la lecture, j'ai aimé ton récit, au plaisir signé jill bill de chez amtealty


Eglantine-Lilas 23/03/2010 17:53


des souvenirs qui remontent parfois


pimprenelle 21/03/2010 17:07


Bienvenue à tous ceux qui veulent, j'ai besoin d'un coup de "MAINS" , pas pour du ménage mais pour faire du vide.
Ici,au village, il y a toujours un pique-nique dans l'année, mais pas à Pâques il fait souvent un peu trop froid !
Le Téléthon est une bonne occasion pour faire une veillée pour tous ceux du village qui ont envie de partage.
Pour le feu, c'est celui de la Saint-Jean et c'est au village voisin.
Comme quoi, dans les villages, on arrive encore à garder un contact


MounB 21/03/2010 13:28


J'adore ce genre de souvenirs ! Je n'en ai pas souvenir pour ma part sauf un repas familial que je perpétue, enfin j'essaie car les enfants sont disséminés aux 4 coins de l'hexagone !
Bravo, magnifique


Nina 21/03/2010 12:55


Tu es avec moi ?
Chic, alors ! Une paire de bras supplémentaire pour me donner un coup de main.
Tiens, ça me changera des coups de pieds... Lol !


Eglantine-Lilas 21/03/2010 19:26


heueu! j'ai une tendite aux deux bras... et le pire c'est que c'est vrai !!!!!!


Nat 21/03/2010 11:44


c'est amusant, j'ai commencé il y a 15 jours grand ménage et grand tri dans les placards... j'ai fait de ces poubelles ! et je n'ai pas terminé
je constate aussi que ta plume te chatouille lol


Eglantine-Lilas 21/03/2010 12:31


....1 article par jour ? PAS évident de se renouveler !!!


Nina 21/03/2010 09:22


Les traditions se perdent, les familles éclatent, la religion est écartée... Mais le ménage à fond, je vais m'y coller ! Pffffffffffffffffffff !!!


Eglantine-Lilas 21/03/2010 12:36


bon courage je suis avec toi


Michel_Le billet de Michel 21/03/2010 09:08


Pique-Nique d'un village. Hélas, est-ce encore réalisable aujourd'hui ?.
Je n'ai pas connu cela, mais j'ai le souvenir des veillées en hiver entre voisins. La TV n'était pas encore entrée dans notre famille. Ces traditions avaient du BON.
En tout cas, tu as bien raison de continuer Eglantine... Et puis ce sont ces regroupements traditionnels qui resteront dans la mémoire de tes petits enfants, qui un jour (peut-êtrte) raconteront
leurs souvenirs sur un... Blog
Je t"embrasse.
Bon dimanche !
Michel


Eglantine-Lilas 21/03/2010 12:38


je crois que dans les villages la tradition se perpertue

j'ai fait connaissance a travers un com avec ton ami JP, enfin connaissance c'est beaucoup dire...

Bises et bon dimanche