Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Non, non je ne rends pas déjà ma copie,

ça mérite un peu de méditation,
juste un petit clin d’œil au Mot de tête de Brunô numéro 26 !
 
4470588838_7719df75bc.jpg 
L’enterrement de Paul Fort, par Georges Brassens
 
Tous les oiseaux étaient dehors
Et toutes les plantes aussi.
Le petit cheval n'est pas mort
Dans le mauvais temps, Dieu merci.
Le bon soleil criait si fort :
Il fait beau, qu'on était ravis.
Moi, l'enterrement de Paul Fort,
Fut le plus beau jour de ma vie.

On comptait bien quelques pécores,
Quelques dindes à Montlhéry,
Quelques méchants, que sais-je encore :
Des moches, des mauvais esprits,
Mais qu'importe ? Après tout ; les morts
Sont à tout le monde. Tant pis,
Moi, l'enterrement de Paul Fort,
Fut le plus beau jours de ma vie.

Le curé allait un peu fort
De Requiem à mon avis.
Longuement penché sur le corps,
Il tirait l'âme à son profit,
Comme s'il fallait un passeport
Aux poètes pour le paradis.
S'il fallait à Dieu du renfort
Pour reconnaître ses amis.

Tous derrière en gardes du corps
Et lui devant, on a suivi.
Le petit cheval n'est pas mort
Comme un chien je le certifie.
Tous les oiseaux étaient dehors
Et toutes les plantes aussi.
Moi, l'enterrement de Paul Fort,
Fut le plus beau jour de ma vie
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hélène, le-calame-et-la-plume. 30/03/2010 18:09



C'est de l'espagnol, pardon, Eglantine: "Si tous les enfants du Monde


                                                  
Voulaient se donner la main..."


J'ai trouvé ton enterrement très beau et poétique.


Hélène



Eglantine-Lilas 31/03/2010 13:56



merci amie



Mamie Claude 30/03/2010 13:53


Comme Pascale la tricotineuse (non inspirée par le sujet) tu es extraordinaire, mais où vas-tu chercher ta merveilleuse imagination ?? Ton histoire est si belle, et pour l'hommage à Paul Fort et
Brassens, j'espère qu'ils se régalent aujourd'hui avec ta publication. Je fais un blocage sur ce thème, pardon mais c'est si recent. Grosses bises


Eglantine-Lilas 30/03/2010 16:18



je comprends tout à fait que ce ne soit pas facile pour toi et pour d'autres aussi sans doute.


Apres première lecture je ne savais pas trop comment il fallait prendre ce défi d'où Brassens et puis je me suis dit qu'il y a avait tellemnt de choses qu'on pouvait enterrer : des souvenirs, une
vie de fille ou de garçon, un trésor etc .. à la deuximeme lecture je me suis dit que le sujet était vaste...et je me suis lancée.


bises



Pascale la Tricotineuse 29/03/2010 23:47


les enterrements bien écrits comme celui là !! je ne sais pas faire, le sujet ne m'inspire pas vraiment!!! ouf Néon est venu à ma rescousse !!! bizzoux mère grand


Eglantine-Lilas 30/03/2010 12:04


pour un sujet qui ne t'inspirait tu en fais quelque choses de bien !

bises ma belle


Hélène, le-calame-et-la-plume. 29/03/2010 22:08


La ballade de Paul Fort...
" Si todos los ninos del mundo
La mano se quisieran dar"...
Tous derrière et lui... Devant.
Un très bel hommage à Brassens et à Paul Fort!
Amitiés Eglantine,


Eglantine-Lilas 30/03/2010 12:08


merci Hélène

" Si todos los ninos del mundo
La mano se quisieran dar"... et c'est quelle langue ? mere grand veux tout savoir tu le sais !

amitiés


Alba 29/03/2010 21:33


une chanson de Brassens que je ne connaissais pas !
Belle, en plus !
Merci Mamiechou , bisou


gegouska 29/03/2010 18:09





Eglantine-Lilas 29/03/2010 19:21


mais ou trouves tu toutes ces belles choses


agnesp 29/03/2010 17:59


Comme je n'ai rien à dire et que comme disait Coluche:"dans ces cas-là on a le droit de fermer sa gueule"...  Alors je la ferme!

Au fait:bonjour....quand-même!


Eglantine-Lilas 29/03/2010 19:21


bonsoir


nounedeb 29/03/2010 15:01


Merci Eglantine. Dire qu'il va falloir s'y mettre après Brassens, dur dur.


Eglantine-Lilas 29/03/2010 19:22


on a quelques jours devant nous ....bonne soirée


ADAMANTE 29/03/2010 12:22


C'est une belle entrée en matière (si on peut dire !) bises à toi Eglantine !


Eglantine-Lilas 29/03/2010 19:23


surtout quand tu la trouves toute faite
bisous


Bruno 29/03/2010 12:12


Un joli rappel pour nous ouvrir la voie et nous faire la voix sur un thème qui , je le sens va déboucher sur des histoires très diverses.
prends ton temps pour publier Eglantine.
Bonne journée
Bises


Eglantine-Lilas 29/03/2010 19:24


pour la diversité je pense qu'on ne va pas en manquer
bisous


pimprenelle 29/03/2010 10:37


Et voilà, ce matin, je me demandais : pourquoi me lever, mainntenant je sais que je ne savais pas que Paul Fort était Rémois.
Les métaphores de ce poème me ravissent.
Il fut un temps où les comédiens n'avaient pas droit à l'enterrement religieux, alors le : Comme s'il fallait un passeport aux poètes pour le paradis ! ...


Nat 29/03/2010 10:06


pauvre petit cheval blanc :(


Nina 29/03/2010 08:51


Je ne connaissais pas...