Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur la route de Saint Jacques de Compostelle

4672240521_29357396e6.jpg

Je ne sais pourquoi, mais ça m’a toujours fait rêver, sans avoir jamais eu le courage de le faire. Peut être est ce dû à certaines rencontres sur le chemin de vacances ou est-ce la proximité de la ville d’Arles qui fait partie de l’une des voies?
 
Les chemins menant vers Compostelle sont avant tout des routes de pèlerinage, dont le but est le tombeau légendaire de l'apôtre saint Jacques, Jacques le Majeur, situé dans la crypte de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice (Espagne).
 
Bien que ce soit un pèlerinage catholique au long cours, je suppose que les motivations sont certainement diverses. Quatre villes françaises se sont imposées comme points de ralliement. Elles marquent aujourd'hui le point de départ pour la majorité des pèlerins.
 
« Les quatre voies ainsi définies, décrites dès le XIIè siècle, sont dites historiques.
Depuis 1987, elles sont classées Premier Itinéraire Culturel Européen. Depuis 1998, certains tronçons français et espagnols sont inscrits au Patrimoine Mondial par l'Unesco.
 
Voie de Tours ou de Paris, Via Turonensis, passe par Bordeaux.
Voie de Vézelay, Via Lemovicensis, passe par Périgueux
Voie du Puy-en-Velay, Via Podiensis, passe par Cahors
Voie d'Arles, Via Tolosana, passe par Toulouse. »
 
 
Je vais retenir uniquement la voie qui part d’Arles dans les Bouches du Rhône, car  toutes ces voies sont riches d’histoire. La via Tolosana, est aujourd'hui plus communément appelée "voie d'Arles".
Elle accueillait les « jacquets » c'est-à-dire les pèlerins qui allaient à St Jacques, venus d’Italie, des Alpilles et de Provence, et en sens inverse les « romieux » venus d’Espagne ou de France et qui se rendaient à Rome.
 
« Elle était précédée par la Via Domitia – Chemin de Compostelle, qui va du col de Montgenèvre à Arles, en passant par Sisteron, Apt, appelée aussi la Via Francigena ainsi nommée par les Italiens puisqu'elle passe en France. »
Il y avait aussi un chemin parallèle, le chemin du Piedmont ou « el cami deu pé de la coste » et qui passe par Saint-Bertrand-de-Comminges, pour rejoindre le col du Somport.
Tous ces chemins empruntaient el « Camino aragones » pour rejoindre el « Camino frances » à « Puente la Reina ».
 
Au travers des écrits je ne peux qu’imaginer les pèlerins, leur courage et ce qui peut les animer à prendre la route, car le chemin est long pour aller à Saint Jacques de Compostelle…..
 
 4681707228_546d81470c.jpg
 
 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Karine 21/07/2010 13:05



Pour avoir effectué le chemin avec ma chienne  de chez moi dans la région parisienne, jusqu'à l'océan, je ne peut que vous encourager à prendre la route.


 


Aucun mot ne peut décrire cette aventure, mais une chose est sur: une fois revenue, je n'avait qu'une seule envie: repartir!!!


 


Buen camino


 



Eglantine-Lilas 03/08/2010 15:11



j'imagine le bonheur que ça doit être...mais je ne suis pas sure d'être en forme pour faire la route



d'AMICO Anne 30/06/2010 20:10



Moi aussi les Chemins de Compostelle m'ont toujours fasciné.... J'avais même projeté, avec une copine, de les faire à pied... Mais ce projet n'a jamais été réalisé!



Eglantine-Lilas 01/07/2010 10:36



....nous avons effectivement des points communs



Nat 25/06/2010 07:25



parceque ces voyages ont quelque chose de magique


croyants ou non, c'est l'occasion de prendre le temps de réfléchir sur soi


un voyage que je n'ai pas non plus la force d'entreprendre mais qui m'a toujours séduit


on doit revenir de cette escapade, fatigués mais tellement en paix avec nous même


bisous bisous



Tit'Anik 24/06/2010 13:12



Ma soeur a eu le plaisir de faire ce voyage, elle s'en ai mis plein les yeux


Et pas seulement il est des  coins où les fromages sont excellents, elle est revenue avec quelques bourrelets en trop


Bisous



Quichottine 23/06/2010 21:24



Il y a de nombreux livres qui racontent, c'est vrai...


Et je sais que c'est une expérience extraordinaire.


 


Bonne soirée, Eglantine. Merci.



Michel_Le billet de Michel 23/06/2010 18:59



Merci pour ces textes ....


Chemin de Compostelle, un rêve que je ne ferai sans doute jamais (On ne peut pas être partout n'est-ce pas ?)


Bises


Michel



jill bill 23/06/2010 17:12



Bonjour Eglantine.lilas, suis d'accord avec les propos d'Arlette... Merci à toi pour cet écrit avec illustration avec sa minute culturelle, et si un jour le courage te prends, bonne route
Eglantine...  Bisous, belle soirée



rouergat 23/06/2010 16:41



Bonsoir Eglantine


Belle balade que faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle, Il faut du courage et surtout la santé : la dernière photo me rappelle Collonges la Rouge en Corrèze


Amicalement



Eliane 23/06/2010 16:30



cette dernière photo est vraiment tres belle !


a bientot



Arlette Philbois 23/06/2010 16:04



Chère Eglantine,


Ce chemin est une quête spirituelle, ou le corps et l'esprit sont sollicités en permanence... j'imagine que le résultat au bout du parcours doit être gratifiant...


merci pour ce partage auquel j'adhère.


Bisous



Nina 23/06/2010 14:26



Une petite intervention étymologique :
Le saint en question s'appellait IAGO.
Les Espagnols mettent SAN quand le prénom commence par une consomme et SANTO (A) quand il commence par une voyelle.
Exemple :
San Sebastian, Santa Catarina...
Bizarrement, Iago était Santo Iago. Pourquoi ?
Peut-être parce qu'il s'écrivait alors avec un H (Hiago - voir Sheakspeare).
Mais au Portugal, le prénom Jacques se dit aujourd'hui Tiago ou Thiago...
Marrant.
Quant au lieu "Compostelle", c'est Campo Estrella. C'est à dire le champ de l'étoile.
Un rapport sans doute avec la vie du saint qui aurait vu une étoile en ce lieu.
Avec le temps et les altérations linguistiques, on dit Santiago de Compostella alors qu'il serait plus authentique de dire : Santo Hiago de Campo Estrella.

Voilà, c'était la minute "culture" du jour.




Eglantine-Lilas 23/06/2010 16:09



merci pour cette "minute de culture" fort interessante j'ai beaucoup aimé


bisos