Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une page du livre de notre vie,

A été tournée hier.

P1020171.JPG

 La vente définitive a été signée chez le notaire, notre maison maintenant va reprendre vie dans d’autres mains. Entre la mise en vente et la signature définitive, neuf mois se sont écoulés, une forme de gestation dont six mois pour trouver des acheteurs qui ont un coup de cœur et trois pour les formalités diverses et variées.
 
Que dire des visites nombreuses ? il y a ceux qui entrent et qui sortent sans un mot, ceux qui aiment mais …ne donnent pas suite, ceux qui sont emballés et dont on n’entend plus parler, ceux qui veulent tout démolir, ceux qui trouvent qu’il y a trop de travaux, ceux qui trouvent que c’est trop grand ou trop petit,  ceux que la rue dérange, ceux …et puis ceux encore et enfin ceux qui vous disent « on aime votre maison on veut l’acheter » ! C’est un premier pas de fait… mais reste le principal : est-ce que « la banque » va suivre ?...
 
Pendant ce temps on s’active lentement…trois mois c’est bien du temps devant nous ! Pas tant que ça en fait lorsque trente-cinq ans ont pris possession de votre maison. Depuis la mise en vente, en début d’année nous avions commencé un tri « sélectif » de ce que nous pourrions emporter ou de ce dont nous devions nous défaire. Nous pensions avoir du temps devant nous et cela se faisait raisonnablement sans fatigue mais à force de dire « ça on verra plus tard  »  nous avons fait le dernier voyage …juste l’avant-veille de la signature.
 
Le déménagement principal a été fait par un déménageur et pour ce qui est de la plus grand partie des meubles pas de problème, tout a trouvé sa place. Par contre toutes ces choses, ces petites et grandes choses installées dans un coin ou sur des étagères, lovées dans des cartons pour qu'on les oublie tout en sachant qu’elles sont là quelque part…Tous ces vieux papiers ou contrats périmés, les factures de plus de vingt ans d’âge, les cahiers de la maternelle, les livres de classe des enfants, les livres devenus tout poussiéreux, les vêtements dans lesquels on ne « rentre »plus malgré nos idées de régime jamais mises à exécution, tout ça et plus encore … pourquoi s’en défaire "puisqu'on a la place " !
 
Emporté par le tri de ce qu'on donne ou qu'on jette on ne réfléchit pas trop au fait qu'on va quitter cette maison, la fatigue est là parfois et vous empêche de réfléchir et c’est tant mieux. Puis vient le jour ou le plus gros va partir, vous avez stocké dans le garage tout ce qui ne part pas avec les déménageurs, vous êtes là vous les regardez s’agiter dans toutes les pièces et vous restez indifférents …un peu surprise de cette sensation vous interrogez votre mari…c’est pareil pour lui…
 
Il vous reste quinze jours environ pour finir de débarrasser la maison, après une installation un peu succincte dans votre nouvelle résidence, vous vous activez tous les jours pour être fin prêts pour céder la place à d’autres occupants. Le compte à rebours est commencé : Lundi 21, la femme de ménage procède au nettoyage de l’étage, pendant que tous les deux vous vous activez au rez-de-chaussée, mardi vous mettez sur le trottoir ce que les services des  "encombrants" vont emporter, mercredi sera le dernier voyage de ce qui part à l’appartement, la maison est enfin vide c’est le moment de dire au revoir à vos voisins.
 
Jeudi sera la dernière visite avec les futurs acheteurs et là …l’indifférence s’efface pour laisser place à un pincement au cœur, vous accélérez un peu la fin de la visite, le jeune couple à l’intelligence de comprendre et de partager ce moment d’émotion…un dernier regard au jardin…au petit cerisier nain…aux tilleuls…au lilas ou vous guettiez les premiers floraisons…allez le mari met vite le moteur en marche que nous partions…
 
Vendredi vous signez chez le notaire l’acte final qui concrétise une décision à laquelle vous avez longuement et raisonnablement réfléchit et pourtant lorsque vous vous retrouvez sur le trottoir au moment de se dire au revoir…vous vous sentez nue, amputée de quelque chose…
 
Une autre page du livre nous attend, allons Églantine il est temps maintenant de s’en occuper...
 
 
Fenetres-003.jpg                             bougainvillier 001  PICT0002.JPG

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
<br /> Oh ma douce Eglantine, comme tu as bien résumé ce moment de "déchirement", presque comme la perte d'un repère. Combien il aurait été rassurant de vendre cette maison à un proche et de savoir que<br /> tu pourras toujours venir ... revenir.... ne pas tout à fait partir.... j'espère que tu feras de nouvelles racines dans ton nouveau "pot" comme une belle plante... comme le lilas que tu as laissé<br /> !  Bisous...<br />
Répondre
E
<br /> <br /> je ne me suis pas encore "approprié" la nouvelle demeure mais ça viendra il faut un peu de temps que chaque choes<br /> ait retrouvé sa place ...ce n'est pas tout à fait le cas pour<br /> <br /> <br /> le moment !!!<br /> <br /> <br /> tu as beau te dire que c'est ce qu'il fallait faire ...il faut du temps pour te retrouver<br /> <br /> <br /> il y a les quiz pour me changer les idées ...<br /> <br /> <br /> grosses bises<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> Même moi ça va me faire bizarre... On a passé de très bons moments dans cette maison.<br /> <br /> <br /> Mais...on va encore goûter allégrement, papoter furieusement et rigoler tendrement ! Parce qu'il n'y a pas de raison :)<br /> <br /> <br /> Courage ma marraine. T'aime.<br />
Répondre
E
<br /> <br /> mais tu vas venir pour qu'on puisse "gouter allégrement" et meme avec conviction ! et papoter de même pas vrai<br /> Fanette ? on va se refaire d'autres souvenirs sur une autre page du livre et puis voilà ...le livre continuera son hsitoire<br /> <br /> <br /> je t'embrasse bien fort<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> Les larmes me sont montées aux yeux.  Nous vivons un peu la même chose en ce moment mais si je raconte, ce serait vraiment long.<br /> <br /> <br /> Bonne installation et appropriation de ton nouveau lieu de vie.<br /> <br /> <br /> Je t'embrasse sans te connaître mais en partageant les mêmes émotions.<br /> Bonne journée.<br />
Répondre
E
<br /> <br /> de raconter fait parfois du bien ...ça m'a libéré ...certes il y aura encore des moments de regrets mais pour nous<br /> l'age est là et c'est la raison qui a parlé...<br /> <br /> <br /> je t'embrasse<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> Emouvant récit Eglantine, allez une page nouvelle va s'écrire , sur un plus petit espace mais tu trouveras que c'est encore grand en avançant pas à pas !!! difficile décision, mais tellement<br /> raisonnable !!! je t'enverrai au printemps tous les bourgeons qui sortiront ...et puis si vraiment ça te manque... pourquoi ne pas postuler un stage de jardinage à la maison  nous manquons de candidats !!! gros bizzzoux miss Coquille que ce nouveau nid soit douillet  au possible !!<br />
Répondre
E
<br /> <br /> il fallait que je m'en libère ...d'autant que je n'avais rien ressenti tous ces mois passés<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> grosses bises<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Une situation que j'ai vécu avec beaucoup d'émotions. J'ai regretté de nepas avoir pris plus de photos mais je n'ai jamais voulu repasser devant. Bon courage . Bises Dan<br />
Répondre
E
<br /> <br /> j'ai pris des photos...mais les souvenirs sont surtout dans notre coeur<br /> <br /> <br /> bises et bonne soirée<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Bonsoir Eglantine .<br /> <br /> <br /> C'est une page de vie qui , effectivement , se tourne ,avec ce que cela comprend émotionnellement .<br /> <br /> <br /> C'est un choix et progressivement , le temps aidant , vous vous habituerai à votre nouveau " cocon " .<br /> <br /> <br /> Je t'embrasse bien fort .<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> ça va venir avec d'autres souvenirs, d'autres rencontres différemment .il faut juste un peu de temps<br /> <br /> <br /> bisous<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Je connais, je me suis arraché un bras en vendant ma maison de famille (depuis la fin du 17e siècle). Mais il ne faut pas se retourner, les lieux gardent notre vibration, il nous faut en imprimer<br /> de nouvelles ailleurs...<br />
Répondre
E
<br /> <br /> vendre une maison de famille j'imagine que les raisons étaient incontournables..<br /> <br /> <br /> tu as tout à fait raison ...il faut " s'enraciner " ailleurs pour un certain temps et jusqu'à la prochaine page ...ainsi va la vie<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> c'est poignant. j'aime te lire. tu écris bien Eglantine.<br /> <br /> <br /> j'ai éprouvé la même chose, Les visites c'est difficile. Nous avons mis huit mois pour la vendre. Je n'ai pas eu ce moment de compréhension des acheteurs, je n'ai vu que leur empressement à<br /> vouloir accélérer le temps. J'ai compris plus tard. Effacer, détruire, réorganiser. De ma maison il ne reste un an plus tard que la structure extérieure. ma rocaille que je chérissais tant a<br /> disparu. depuis deux ans mon cerisier me manque. j'ai vu fleurir mon lilas blanc vingt-une fois. aujourd'hui il n'est plus. j'astiquais mon bar qui séparait ma cuisine du salon, il n'est plus.<br /> tout a changé, j'ai eu le courage d'y retourner, la curiosité sans doute ou à la recherche de parfums... ça fait mal. on plante un arbre, un manche à balai, on quitte l'ombrage d'une terrasse<br /> entière. on laisse quelque chose de nous là où on passe, les enfants aussi y laissent leurs souvenirs, cela est d'autant plus difficile pour eux. mais il faut savoir tourner la page. la question<br /> est : sommes-nous heureux ainsi ? là où subsiste la nostalgie, le regret n'est pas si loin...<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
E
<br /> <br /> les acheteurs ont beaucoup de projets ...je ne sais pas si j'ai envie de les voir malgré leur gentille invitation et<br /> d'autres part je suis consciente que cette maison ne vivait plus, qu'il fallait qu'elle retrouve vie ...trsè complexe ce qui se passe dans la tête !!!<br /> <br /> <br /> il faut maintenant prendre vraiment "possession" des nouveaux lieux ...que nous connaissions puisque c'est toujours pour le moment l'appart de notre fils ainé.<br /> <br /> <br /> J'ai eu plaisir hier à retrouver la ville que j'avais perdu de vue depuis presque 15 ans et à m'y promener!<br /> <br /> <br /> je m'étais "retiré" par besoin de repos au moment de la retraite et puis le pli était prit !!! et l'ordi m'occupait un peu trop ...<br /> <br /> <br /> grosses bises<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Bonsoir Eglantine, j'imagine facilement ce pincement au coeur de dernière minute, je l'ai vécu aussi et nous étions restés moins longtemps que vous dans la maison ! Maintenant droit devant pour<br /> les pages suivantes du livre sans se retourner ... ne resteront que de jolis souvenirs de ces nombreuses années: moment ému ou un peut se dire en famille: "tu te souviens ?" Bon courage pour la<br /> suite de votre installation !<br />
Répondre
E
<br /> <br /> merci pour tes encouragements ...de l'avoir dit soulage, maintenant il faut passer à autre chose<br /> <br /> <br /> bisous<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Si le temps était venu, il fallait le faire.<br /> <br /> <br /> C'est sûr qu'on n'efface pas tant d'années dans un endroit, mais il faut qu'il reste toute la joie qu'il y a eue dans cette maison. Cela prendra un peu de temps, je pense.<br /> <br /> <br /> En attendant, il faut prendre ses marques dans la nouvelle demeure et la faire sienne.<br /> <br /> <br /> Un gros bisou de compensation et une bonne nuit dans l'appartement.<br />
Répondre
E
<br /> <br /> le temps était venu, il aurait été stupide de différer et physiquement je n'en avais plus la force<br /> <br /> <br /> un dernier regard sur une page qui se ferme et aller de l'avant sur la nouvelle ...y trouver d'autres joies différentes !<br /> <br /> <br /> bisous<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> J'espère que d'ici peu tu te rendras compte que parfois on a tôt fait de s'approprier un nouveau toit,de nouveaux murs et que très vite on se sent à nouveau "chez soi" à notre grand étonnement.<br /> <br /> <br /> Tu n'habiteras plus "ta" maison mais elle continuera de t'habiter,et c'est bien là,les seuls biens dont on ne peut jamais nous priver: ceux que l'on porte en nous...Le reste c'est de la<br /> littérature!<br /> <br /> <br /> Soyez heureux dans votre nouveau "sweet home"...<br />
Répondre
E
<br /> <br /> ça se met en place petit à petit ...moins de fatigue, l'impression que les choses sont plus facile, l'appart étant<br /> moins grand, le plaisir de faire un tour en ville ...et puis ce qui viendra <br /> <br /> <br /> bises<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Ma précieuse amie Eglantine.<br /> <br /> <br /> Je te recois 5/5, car juste pour faire des travaux dans l'appartement, j'ai attendu 3 ans avant de me décider, sauf pour le séjour que j'ai fait refaire plus rapidement. J'y voyais<br /> toujours André dans son fauteuil, je guettais sa respiration, ce séjour devenait une torture par rapport à sa fin de vie.<br /> <br /> <br /> Maintenant j'apprécie, je lui parle, je lui explique les travaux. Comme il doit m'entendre il doit être heureux.<br /> <br /> <br /> Je comprends vos états d'âme, on ne quitte pas aisément un logis de tant d'années de bonheur et vous êtes deux à le ressentir. Et vous serez deux pour apprécier votre nouvelle<br /> résidence.<br /> <br /> <br /> Par contre il va falloir jeter les trop vieux papiers, nous faisions pareil, nous entassions avec des "on ne sait jamais ..." MAIS IL AURAIT FALLU D2M2NAGER POUR PLUS GRAND !  Alors<br /> j'ai finement détruit les années superflues, quel boulot, et depuis, chaque année, j'ajoute l'année n-1 et je jette la plus vieille.<br /> <br /> <br /> Et puis je pense à mon départ, et je voudrais tellement que nos enfants aient le moins de fouillis possible à examiner.<br /> <br /> <br /> Je vous souhaite de tout coeur une nouvelle installation sereine pour qu'au printemps prochain vous dégustiez votre nouveau petit nid. Je vous embrasse très fort.<br />
Répondre
E
<br /> <br /> il faut du temps pour prendre certaine décisions !!! mais les choses commencent à se mettre en place<br /> <br /> <br /> ne repart pas dans ta région avant que l'on ne se voit quand Nat sera de retour<br /> <br /> <br /> Grosses bises<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> oh ma douce amie,<br /> <br /> <br /> un porche acceuillant qui mène à tant de souvenirs<br /> <br /> <br /> une page qui se tourne, oui...<br /> <br /> <br /> mais te rends tu compte de ce que tu emportes dans ton coeur ?<br /> <br /> <br /> un carton si lourd, qu'il ne tenait pas dans le camion<br /> <br /> <br /> mais un carton que tu pourras ouvrir quand bon te semble<br /> <br /> <br /> il te suffira de fermer les yeux et te laisser voyager au gré des années<br /> <br /> <br /> pour que surgissent les rires et les cris des petits et des grands<br /> <br /> <br /> maintenant, ma douce amie<br /> <br /> <br /> prenez le temps tous les deux de vous reposer, ses 9 mois ont été bien fatiguants<br /> <br /> <br /> je vous embrasse très très fort<br />
Répondre
J
<br /> Vous reste les photos, les objets et puis les souvenirs au coeur... L'âge aidant on prend des décisions raisonnables, plus petit habitat... pas de regret, c'est mieux ainsi !  Bisous de jill<br />
Répondre
M
<br /> J'ai l'impression de me retrouver début 2002 en ce qui concerne la maison mais avec un gros bémol pour moi... chacun est parti de son côté !<br /> <br /> <br /> Mais tu verras on s'adapte vite à son nouveau décor !<br /> <br /> <br /> Bisous et bonne route pour cette nouvelle vie !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Comme je comprends, mais il reste tant de belles pages à écrire.<br /> Je pense à vous très fort.<br /> Je vous embrasse<br /> Anne<br />
Répondre
E
<br /> Excellent samedi  <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Hello , oh comme cela a du etre dur !  moi je ne pense pas pouvoir quitter ma maison que les pieds devant, sauf si je devais etre millionnaire et encore.... pas une seule piece n'a été<br /> visité de nos mains pour les travaux, nous avons tous fait, jusqu'au toit ,...   mais je sais qu'il ne faut jamais dire jamais !,   bonne route sur votre nouveau chemin<br />
Répondre
N
<br /> Bonne chance pour les nouvelles pages à vivre.<br /> Je te fais plein de bisous.<br />
Répondre