Préparatifs

Publié le par Eglantine-Lilas

4072539091_34d8ea3387.jpg

  Ange se leva aux aurores plus fatigué qu’au coucher, tant son sommeil avait été agité. Le café était resté toute la nuit au chaud dans la cheminée, pas trop près de la braise somnolente, mais assez tout de même pour que le café soit juste à bonne température pour son réveil.  

  Avant de s’asseoir à table pour déjeuner, il se dirigea vers le fond de la pièce ou était suspendu à une poutre, le jambon,  il s’en coupa une tranche épaisse en prenant soin de bien couper avec le lard, qui bordait la partie maigre. En fait, ce qu’il préférait était le « gras » comme disait les « pinzuti » lorsqu’ils venaient chercher la charcuterie de montagne.

  Dans le pétrin il prit le pain qu’il avait cuit dans la semaine au four du village, il était trop pauvre ou pas assez riche, pour en posséder un à lui. Compte tenu de son long périple il préféra déjeuner copieusement sachant qu’il n’était pas sûr de trouver une auberge sur son parcours, aussi il compléta ce repas pour le fromage de montagne, au relent très fort, mais  doux  au goût. C’était d’ailleurs curieux, l’odeur de ces fromages faisait fuir les gens qui n’étaient pas habitués alors qu’ils étaient si agréables à déguster.

  Ange pouvait maintenant s’asseoir, non sans avoir pris au préalable le lait trait de la veille et qu’il avait mis au frais sur la fenêtre. Il déjeuna doucement comme s’il voulait retarder le moment de se mettre en mouvement, sachant pourtant que la route allait être longue.

  Il habitait dans un petit village, au pied du lac Nino dans le Monte Tozzo. La montagne corse est grandiose de diversité et ne serait-ce sa solitude affective, il y passait des moments heureux  parfois dans le maquis, au bord des torrents et des cascades ou dans les châtaigniers et plus haut vers des alpages, lorsqu’il quittait le village pour la saison d’été. Oui mais voilà il avait décidé de trouver femme et cette démarche l’angoissait.

  Plutôt que de partir avec son âne il lui semblait plus sage ce matin de partir à dos de mulet. Il laissait ses guêtres de côté, l’idée de la veille ne lui semblait pas raisonnable pour un si loin trajet et préféra ses chaussures cloutées qu’il utilisait tous les jours et qui seraient plus confortables.

  Inutile de fermer la porte à clé, s’était bien trop loin de la ville pour que les voleurs s’y aventurent et Doumè veillerait sur ses quelques biens, pendant son absence. Le jour allait se lever, il était maintenant temps de partir. Il n’avait pas trop réfléchi pour savoir comment s’y prendre mais il avait bien au moins pour trois jours de marche ce qui lui lassait tout le temps de penser comment mener son action.

Allez, en route

 

4930468242_f9d54167f7.jpg  

Publié dans Petits-contes-corses

Commenter cet article

Mamie Claude 22/05/2012 12:17


voilà un ange à suivre, je reste dans l'interrogation, je suppose qu'Ange n'a pas d'ordi, car il y aurait meetic pour l'aider, avec beaucoup moins de marche, mais il semble si heureux
dans sa belle nature, que j'attends sagement pour me promener avec lui. Grosses bises

Eglantine-Lilas 23/05/2012 08:34



j'ai "l'imagination" qui marche au ralenti ne ce moment ...et pourtant il va falloir que je mette en marche Ange
!!!!


bises



dimdamdom59 21/05/2012 22:28


Un petit coucou par ici en espérant que tu ailles bien et te souhaiter une excellente semaine sous le soleil. Chez nous il a toujours bien du mal à s'imposer on est encore loin des températures
estivales tant espérées!!!
Bisous doux
Domi.


Merci pour cette belle histoire!!! J'adore!!!

le-panier-a-histoires-de-memette.over-blog.com 21/05/2012 20:55


Comme les pinzuti, j'ai du mal avec le gras et l'odeur du fromage... mais j'ai beaucoup aimé le début de ton récit. J'espère que tu partageras la suite!


Plus d'une fuirait la solitude de la montagne... mais la perle rare existe peut-être? J'espère qu'Ange la rencontrera! Bises, Mireille

jill-bill 21/05/2012 17:38


On te suis Ange, on te suit.... Sacré p'tit déj... il faut bien ça pour la longue marche qui l'attend... Courage ! Et n'oublie pas le coup de cidre....  Merci Eglantine... Bonne soirée, bises de jill

Eglantine-Lilas 21/05/2012 19:50



Jill , doucement un pas après l'autre la décision est d'importance ....et il n'est pas encore arrivé !


bises



Nina Padilha 21/05/2012 17:29


Il faudra nous dire s'il a trouvé sa moitié...
Bisous !

Eglantine-Lilas 21/05/2012 19:51



ça va "viendre" ..quand je ne sais pas ! j'ai l'imagination un peu fatiguée en ce moment ...


bises