Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amédée

Défi 248.  Thème de Durgalola
Vous écrirez un texte avec ces dix mots ou si vous le souhaitez,
avec vos dix mots préférés.
COMPASSION – MERE – TERRE – MUTATION – LUMIERE – CENTRE– VOIX – REGARD SOURCE– ECOUTE
… 
 
Jacobée reprise encore une fois le pullover que ce chenapan d’Amédée
a accroché en se faufilant à travers le fils de fer barbelé pour aller voir les agneaux nés la veille dans le champ du voisin.
- C’est pourtant simple de demander l’autorisation à Quentin qui ne lui aurait pas refusé l’accès pour sûr ! C’est de son âge certes, mais ce pull bientôt il n’aura plus que des ravaudages !
Elle a non seulement de l’affection pour ce gamin, mais aussi de la compassion et de l’indulgence, pour ce petit orphelin trop souvent livré à lui-même.
Le décès d’une mère est toujours douloureux, mais encore plus pour un enfant de cet âge.
- Que de misère sur cette terre, murmure Jacobée à mi-voix.
Une douce lumière de fin de journée, pénètre dans la pièce par la porte entr’ouverte s’attardant sur le centre de la table où trône une belle cruche avec l’eau de la source toute proche qu’Amédée est allé chercher, après avoir glissé un regard en coin, sur la corbeille de fruits regorgeant de belles pêches.
- A ton retour mon enfant, lui avait-elle dit en souriant - ça sera ta récompense ! Il n’est pas toujours à l’écoute de ce qu’on lui dit de faire, c’est cependant un bon gamin, la maison sera bien triste lorsque son père aura obtenu sa mutation.
Alors ce ne sont pas quelques bêtises qui vont mettre Jacobée vraiment en colère.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
C'est si doux de te lire... merci pour cette histoire, même sans connaître la consigne, je l'aurais aimée.
Répondre
J
un joli texte plein de tendresse bises
Répondre
D
Des moments de douceur toujours bon à prendre pour se gamin privé de l'affection d'une mère.
Très beau texte .
Gros bisous.
Répondre
E
merci amiral :-) bon lundi à toi et à la semaine prochaine:-) je ne t'ai pas répondu chez les croqueurs mais je t'ai lu
bises
D
j'apprécie beaucoup ton texte ; je ne sais pas si tu connais l'écrivain Charles Juliet qui a choisi ces mots (je l'ai découvert il y a peu) est lui même orphelin. de mère presque à sa naissance.
Bises
Répondre
E
coucou, non je connais pas cet écrivain mais je vais voir de ce pas ce qu'offre internet à son sujet !
bises
L
C'est mignon comme tout, Eglantine ! J'adore ! Envie d'être petite souris dans cette chaumière bien sympathique et de regarder vivre ses habitants.... Merci bcp et gros bisous
Répondre
E
sourire :-) j'avais envie d'exprimer douceur et amour
bon lundi pascal
bisous
F
Un texte tendresse. C, est très beau. Toujours des problèmes avec internet. Heureusement que j'ai le portable. Bose
Répondre
E
C'est les mots proposés qui ont construit l'histoire :-) internet lorsque ça ne fonctionne pas on a l'impression d'être coupé du monde et c'est un peu vrai. J'ai vu cette coupure sur ton blog, et arriver à faire bouger le monde il faut du souffle !!! bise
J
j'aime ce texte la douceur et l'amour qui en émane
je t’embrasse dame Églantine
Répondre
E
:-) Pourquoi Jacobée m'est venu en tête va savoir ! après elle ne pouvait être qu'une douce grand mère !
moi aussi je t'embrasse et je te souhaite une belle journée réchauffée aux rayons du soleil
C
Bonjour Monique,
Il est magnifique, ton texte ! Bravo !!! J'♥ beaucoup !
Bonne poursuite de ce lundi,
Bisous♥
Répondre
E
merci Colette :-) comme parfois à première lecture tous ces mots ne m'inspiraient guère et puis la première ligne écrite le reste à suivi !
Je t'embrasse
A
Ton texte sent la Corse avec ses prénoms d’origine latine et ses allusions à la cruche posée sur la table et remplie d’eau de source, à la corbeille de fruits regorgeant de pêches, images d’un autre temps, qui m’ont toujours fait rêver.
Répondre
E
sourire :-) non Anne vraiment rien de corse dans ce texte ! très souvent son parfum s'y glisse mais pas dans celui-là.
Les prénoms pris au hasard pour éviter justement ceux qui me sont familiers. Quant à la cruche :-) elle est provençale et trône sur une table basse dans mon salon. Quant aux fruits pas encore de pêches hélas et je les attends avec impatience...j'aurai du parler d'oranges lol ! bises
M
Bonjour c'est vraiment un beau texte. Bisous et bon lundi MTH
Répondre
E
merci Marie, ce sont les mots choisis qui m'ont conduit à ce texte :-) bisous
R
Quel joli texte poignant et si vivant qu'en lisant on visualise bien la scène. BRAVO. Bisous douce semaine
Répondre
E
je ne sais pourquoi mais certains mots à intégrer ne pouvaient provoquer pour moi que douceur et compassion ! les mots provoquent des images dans nos têtes ...traduire ce n'est pas toujours facile ! grosses bises
J
Une bien belle histoire que tu nous contes Eglantine , et un petit pincement au coeur en sachant que l'enfant va bien tôt partir avec son père . Jacobée doit voir venir ce jour avec tristesse .
Bonne journée
Bises
Répondre
E
les familles se dispersent , c'est souvent le travail qui le veut ainsi :-) bisous
Z
Brave Jacobée ! Même un peu turbulent, un enfant occupe une place tellement importante .... Espérons qu'Amidée saura s'en souvenir ! Bises et bon début de semaine Monique
Répondre
E
plus on devient vieux et plus on devient compréhensif avec les enfants...du moins il me semble qu'on trouve plus facilement des excuses :-)
G
J'ajouterai un joli mot à ce très beau texte : "empathie".
Belle journée, avec ou sans raccommodage !
Répondre
E
j'aime beaucoup ton mot rajouté :-)
M
Jacobée et Son petit amédé sont fort sympas. Cela doit être terrible pour un enfant de perdre sa maman. Bisous
Répondre
E
je n'ose imaginer Martine. belle journée à toi
bisous
J
Bonjour mère-grand, on sent bien qu'il va manquer ce p'tit brise fer, on s'attache, et puis son histoire d'orphelin de maman est bien injuste.... bon lundi à toi, bises
Répondre
E
ces petits qui n'ont peur de rien sont souvent très attachants :-) pour le pull c'est un plus embêtant
bisous