Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Défi 59

Sous la baguette de Jill, chef d'orchestre du baquebot des Croqueurs de mots:
 
 

 

 

 

Thème : « Les grandes vacances de votre enfance »
 
 
2707436477_e763c61a70.jpg
 
            Les grandes vacances de mon enfance ? Si je pense à cette période j’ai l’impression qu’il n’y avait pas beaucoup de différences entre la période des vacances d’été et le reste de l’année dans ce petit village en Corse ou nous étions venus nous installés après avoir quitté Paris et la guerre. 
 
            Certes elle nous avait rattrapé là aussi,  mais cela n’empêchait pas les enfants que nous étions de vivre heureux et insouciants, courant par monts et par vaux, allant se baigner dans la rivière dès les premiers beaux jours, nous promenant dans la campagne, grappillant suivant les saisons fraises des bois et mures dans les sentiers autour du village.
 
            A la période de ma jeunesse,  la rentrée scolaire  se faisait en octobre, et la seule préoccupation dont je me souvienne était le brou de noix indélébile sur nos doigts. Nos étions friands de ces noix à la coque encore verte mais l’institutrice du village ne semblait pas apprécier cette teinture sur nos mains...nos parents non plus d’ailleurs.
 
            Aujourd’hui les « grandes vacances » doivent être synonymes de voyage, de déplacements en France ou à l’étranger, pour nous c’était juste une modification d’horaire de la journée…
 
 
 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jeanne Fadosi 14/07/2011 18:52



Un bien joli moment de douceur. Mais il faut dire aussi que vous étiez dans une région qui est pour les citadins une destination de vacances.


Bises et belle fin de semaine



Eglantine-Lilas 15/07/2011 08:39



à l'époque la vie n'y était pas facile ...mais peut être plus heureuse


bises



ADAMANTE 12/07/2011 19:19



Plaisir de la nature tout au long de l'année, sans doute  un rythme tellement différent de celui des villes. Amitiés



Mimi des plaisirs 12/07/2011 14:21



Cette évocation du brou de noix a fait tilt en moi! à mon âge, je me laisse encore tenter par ces noix vertes...et pour la petite histoire, quand j'étais enfant j'allais rendre visite à de la
famille dans un hameau dont le nom était "le brou noir"!...



Quichottine 11/07/2011 23:25



Tu as raison, les vacances étaient seulement un changement d'horaire et d'occupations...


Mais c'était un autre monde, je crois, que celui d'aujourd'hui.


Nous n'avions pas les mêmes sollicitations. Ceux qui ne partaient pas étaient les plus nombreux.


 


Passe une belle journée à venir, Eglantine. Bisous.



Anne 11/07/2011 22:37



Les vacances avec les copains restent souvent des bons souvenirs même si l'on ne part pas !!


Bonne soirée



catiechris 11/07/2011 17:34



Le mot Corse déjà c'est le dépaysement, c'est la montagne à la mer tu me rappelle ces grandes forêts de chataigniers c'est beau, je n'avais jamais pensé que de petites mains ainsi pouvaient
travailler à ôter cette coque si dure à enlever...



Eglantine-Lilas 11/07/2011 17:52



j'habitais dans un village de moyenne montagne avec des rochers ...et beaucoup de gros cailloux ...parfois ça
éclaboussait aussi sur les habits ...je ne te dis pas comme les mamans  étaient contentes ! d'autant qu'il n'y avait pas de lave linge et pas encore d'adduction d'eau dans les maisons et
qu'elles allaient laver le linge à la rivière !


bonne soirée à toi



Eliane 11/07/2011 14:18



coucou  Eglantine
ici le temps est entre bleu et gris, avec 22°
je te souhaite un beau lundi
bisous



Eglantine-Lilas 11/07/2011 17:53



merci Eliane de tes visites fidèles


bisous



Dominique 11/07/2011 10:40



Bonjour Eglantine,


Echange de bon procédé, si je t'ai fait connaître par post interposé le
Gibaou de mon enfance, tu m'as fait connaitre tes vacances Corses, que je n'ai pas eu le bonheur de connaitre. Sans être une Pinsutu, je suis née à Marseille. Des grandes vacances Corses que j'ai aimées.


Bisous


Dominique



Eglantine-Lilas 11/07/2011 17:54



mais les gens nés à Marseille sont aussi un peu Corse !


je t'embrasse



Mireille 11/07/2011 10:02



Bonjour Eglantine, mon récit est différent car j'allais chez mes grands-parents pour que mes parents puissent travailler mais il y a en commun un rythme régulier, rien d'extraordinaire et
pourtant tout de merveilleux. Bonne journée! Mireille



Eglantine-Lilas 11/07/2011 17:56



tout à fait d'accord avec toi rien d'extraordinaire et d'ailleurs je me suis posée la question toute la
semaine...tout était si simple, pas d'évenement a sensation !


bonne soirée à toi



Tricôtine 11/07/2011 09:55



coucou Eglantine, les vacances avaient un autre goût bien plus naturel que maintenant, un rien nous occupait , j'imagine les doigts au broux ... , c'est comme ceux au raisins ça s'incruste partout dans les petits plis !! gros bizzzoux cet aprèm je vais voir le "marchand de
sable" préparation pour le "découpage" de la semaine prochaine (néon va mieux doucettement )



Eglantine-Lilas 11/07/2011 17:57



brou ou raison ça doit se valoir !!!! embrasse bien fort néon de ma part...



jill-bill.over-blog.com 11/07/2011 08:34



Bonjour Eglantine...  Une époque où les grandes vacances se passaient à la maison... On allait pas chercher au bout du monde le dépaysement comme de nos jours !  La Corse avait tout
pour plaire à ses mômes... Merci à toi de nous offrir ces souvenirs d'enfance... Simplement beaux !  Belle journée à toi Eglantine, je t'embrasse !  jill



Eglantine-Lilas 11/07/2011 17:59



il n'y avait point de course au sensationnel ! déja de pouvoir bénéficier de congés c'était un évenement alors
les  grands voyages.....c'est super tous ces souvenirs qu'on lit, tu as trouvé un très beau thème


grosses bises



loqman 11/07/2011 08:28



Oui, le brou de noix, la tâche d'encre au creux de l'index, et des horaires nouveaux au grand air. c'était cela une année scolaire.
Merci pour ces souvenirs joyeux



Eglantine-Lilas 11/07/2011 18:01



exact! la tache d'encre.lorsque le porte plume ne faisait pas des siennes et faisait des touches sur le tablier
...on est loin du bic !!!!!


bonne soirée



Dan 11/07/2011 08:13



Le brou de noix comme madeleine de Proust, c'est émouvant de vérité. Bises Dan



Eglantine-Lilas 11/07/2011 18:02



ça me plait la comparaison que tu fais avec la madeleine ....


bisous