Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présence

Jeudi en poésie
des Croqueurs de mots, à la barre Colette.

Ta présence me donne une heure de jeunesse,
Il semble que mon mal se ralentit, puis cesse,
Car c’est toi mon bonheur et c’est toi ma jeunesse !
Ô parfum de ta robe ! Ô fraîcheur de ton front !
Jamais les cruels temps futurs n’obscurciront
Cette douce clarté de tes yeux, de ton front !
Tu m’apportes ta voix, ta présence et ton rire,
Et je t’attends, je te contemple, et je t’admire.
En moi rayonne encor la splendeur de ton rire !
Sous le rayonnement solaire de tes yeux,
Ô jeune et belle autant que le furent les dieux !
Il me semble oublier mon cœur qui se fait vieux !
Renée Vivien, Dans un coin de violettes, 1910
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Un poème universel pour tous ceux qui aiment et pas seulement d'amour.
Un poème doux et simple
Répondre
E
je partage tout à fait ce sentiment,merci Jeanne
bon dimanche à toi
bises
L
Bonjour,
Contente de lire cette poétesse adulée par les lesbiennes
Merci et bonne journée
Répondre
E
comme l'a dit jeanne : un poème doux et simple ...merci à toi de ta visite et bon dimanche
P
Arrête avec ta modestie. Tu sais très bien dire les choses et de belles choses. Etre poète ...tu sais il y a ceux qui te touchent au cœur et les autres.
Combien je suis d'accord avec toi sur le fait que les jeunes et les petits (pas encore d'arrière ici) nous aident tellement et nous mènent par le bout du coeur.
Bon week-end à toi aussi Eglantine
Amitiés
Répondre
E
choisir un poème le jeudi me demande toujours un certain temps :-) j'ai besoin qu'en plus du thème ce poème me parle
bon dimanche
grosses bises
E
Merci à toutes pour vos commentaires sur ce poème. C'est un choix de coeur :-). Au delà de l'amour d'un couple, on ne dira jamais assez combien la jeunesse, nos touts petits nous aident nous qui sommes d'un autre âge, d'un âge avancé disais-je il y a quelques temps encore ! bises et bon we
Répondre
R
ce que l'on aime pas trop voir en réel (quand la différence est très grande) est ici dit avec délicatesse....Bisous doux weekend
Répondre
E
il faut être poète pour le dire aussi bien :-)
J
Bises M'dame Églantine... Quand on aime on a toujours 20 ans !
Répondre
E
sourire ! merci pour les bises...
P
Se redonner une nouvelle jeunesse en présence d'une plus jeune ! Le poème le dit avec beauté.
Bisous Eglantine
Répondre
E
ah si je savais aussi bien dire les choses ! :-)
J
Un tres beau poème que j'ai lu aussi chez Colette
Bonne journée
Bises
Répondre
E
il m'arrive de faire "coup" double avec Colette:-)
C
Bonjour Monique,
Je ne puis qu'aimer ton choix, car ce fut aussi le mien ☺ ! Merci beaucoup à toi ! C'est tout à fait gentil ! Bon après-midi !
Bisous♥
Répondre
E
ce n'est pas la première fois que nous avons le même choix :-)
A
Ah, la jeunesse, une présence qui fait du bien !!!
Répondre
E
sourire:-) c'est pour cela que la visite de nos petits et grands est si précieuse !
N
Tant de jolis vers...
C'est un régal !
Répondre
E
merci pour lui :-)
M
Très beau poème que j'ai lu sur un autre blog ce matin. Merci de ce partage.
Répondre
E
j'ai appris qu'il était publié par Colette :-)
M
Bonjour Eglantine , bien relevé ce défi avec ce beau poème Amitiés MTH
Répondre
E
j'aime ces jeudis en poésie et les découvertes que l'on fait :-)
G
Quelle chance d'avoir encore une "présence" à ses côtés... Et chacun sait que l'amour porte des lunettes roses !
Répondre
E
tu as raison, la vie est parfois difficile mais elle a aussi de bien bons coté :-)
M
Quel beau poème que je ne connaissais pas...La jeunesse se transmet par le coeur et comble celui qui est plus âgé :) bisous et merci pour ce partage
Répondre
E
je l'ai découvert aussi :-)
Z
Coucou Monique. Un très beau poème de Renée Vivien illustrant admirablement la présente. Il a du succès ce poème, puisque choisi pas Dame Colette.
Bises frisquettes et bon jeudi
Répondre
E
internet offre de belles découvertes en poésie :-)
J
Bonjour Eglantine... Lu sur un autre blog, Colette elle-même, ah dans l'automne d'une vie tomber amoureux/se et savourer cette présence plus jeune redonne vigueur au coeur, au moins, bises, jill
Répondre
E
Nous avons des découvertes semblables parfois avec Colette ???? bises