Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Portrait

Article Programmé.

Thème proposé par Martine: 

Décrivez un de vos défauts ou atouts physiques ou de personnalité en utilisant le plus possible d'adjectifs de l'extrait de la tirade du nez de Cyrano de Bergerac. Vous pouvez aussi utiliser d'autres adjectifs.
Texte d'Anne
Comment Madame ! Vous refusez de vous ranger à notre dictat et restez à soutenir ces vauriens !
Eh bien Madame ! Comment vous convertir ? Faut -il que je le fasse sur un ton
agressif: Madame d’où vous vient une telle assurance
Quand vous nous opposez autant de résistance ?
amical: Lorsqu’on a tant d’attaches et tant de souvenirs,
Faut-il en un instant, tant de liens détruire !
descriptif: Tel un roc ! Tel un mur ! butée, vous demeurez !
Les ans ne ne vous ont guère, la sagesse apportée.
curieux: Êtes-vous des mégères, déesses infernales,
L’adepte convaincue, l’esclave, la vassale ?
gracieux: Allons Madame ! À nos arguments rangez-vous !
S’il vous plaît, abdiquez et pensez comme nous !
Nous resterons amis envers et contre tout.
truculent: Ça Madame ! Vous restez muette et résistez !
Il faut savoir, parfois, d’un rien s’accommoder
Surtout, lorsque le diable, à la porte a frappé.
prévenant: Pensez à vos soirées quand seule vous resterez,
À écouter l’horloge, les heures, égrainer.
tendre: Acceptez, maintenant, la voix de la raison.
Nous saurons vous couvrir de cadeaux, d’attention.
pédant: Rien ne peut altérer notre discernement.
Nous voyons, nous jugeons tels de dieux, des géants
cavalier : Vous doutez toujours de notre sincérité.
Nous pensons détenir, pourtant, la vérité.
Ni Dieu, ni les démons ne nous feront douter.
dramatique : Et vous pleurerez, bientôt, des larmes de sang.
admiratif: Croyez-vous êtes forte , autant que l’océan ?
lyrique: Résister au pouvoir des furies, des gorgones ?
admiratif: Vous ne craignez donc pas les tourments de l’automne ?
naïf: Vraiment, nous nous trompons, dîtes-vous ? Quel désastre !
Nous avançons, la nuit, sans la lueur de l’astre.
respectueux: Souffrez, Madame, que cependant on vous admire
Pour tant vouloir, à vos fondements , obéir.
campagnard: Hé ! La vieille ! C’est -y qu’t’en a assez d’être aimée ?
militaire: En avant ! Marche ! Madame ! Au pas cadencé !
pratique: Peut-être, au compromis, l’oubli préférez-vous,
Plutôt que se trahir et se mettre à genoux ?

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
C'est magnigique, Anne, vraiment !!! J'adore ! un grand bravo....
Gros bisous
Répondre
Q
Très belle participation... et comme j'adore Cyrano, ta mise en mot du défaut me plaît énormément. Bravo, Anne !
Répondre
J
voilà une vraie personnalité... un portrait magistral Anne
je suis admirative
bonne journée
Répondre
A
Il faut savoir parfois résister...Mais dans le cas présent, à quel prix ! Bises
C
Bravo Anne, c'est tout à fait SUPER ! Bisous♥
Répondre
A
C’est un plaisir d’écrire pour des lecteurs comme toi ! Bisous
R
Magistral Anne Bravo et bonne semaine bisous
Répondre
A
C’est une sorte d’exorcisme. Bises
J
Excellent une superbe tirade bien dans l'esprit d'Edmond Rostand pour souligner ce trait de caractère
Bonne journée
Bises
Répondre
A
Merci de cette analyse de mon texte. Je n’aurais pas fait mieux. Bisous
J
Il y a têtu et têtu. Quand on se trompe et qu'on en démord pas c'est plutôt fâcheux. Quand on as raison contre d'autres et qu'on résiste, c'est respectable quoique kamikaze. De toutes les façons c'est toujours mieux quand on peut discuter même respectueusement même avec des avis contraires. Quant à moi si tu passes sur mon blog tu y verras un défaut qui me rend muette. sourires. bises et belle journée
ps : la semaine dernière sous mon défi 254, j'ai eu trois fois le même commentaire de Anne, sans doute toi. le lien me renvoie à un profil blogger. J'ai publié un commentaire et laissé les autres en attente. Je modère les commentaires et trop souvent avec retard. Il arrive aussi que l'envoi bugge et qu'il y ait des doublons.
Si je les supprime tout de suite blogger risque de les considérer comme spams. Cela m'est déjà arrivé et c'est dommage.
Répondre
A
Je suis en progrès, mais je ne manie pas très bien cet outil. Il m’arrive d’être impatiente. Pour ce qui est de l’entêtement, il y a , je pense, des moments où on ne peut faire autrement à moins de perdre son âme.
M
Merci beaucoup Anne de ta participation. J'ai beaucoup aimé cette supplique pour convertir un adversaire. Quelle belle plume tu as. Belle semaine et bisous
Répondre
A
Il y a plusieurs façons de convaincre. Celle-là n’est pas forcément la plus tendre. Bises Martine
G
Déjà en campagne,
à en faire des montagnes ?
Il n'est point de bassesses
qu'en ces temps on ne teste !
Répondre
A
C’est très beau. Est-ce de toi ?
M
Super! bon lundi amicalement MTH
Répondre
A
Merci Marie. Bises
J
Bonjour Anne, ah les têtus/es.... bravo aussi, amitiés jill
Répondre
A
C’est parfois impossible de faire autrement. Amitiés
Z
Bravo, c'est excellent Anne.
Bises et bon début de semaine - Zaza
Répondre
A
En écriture tout est permis. Amitiés