Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jacques

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/13/20030614-204_Marseille_Ch%C3%A2teau_d%27If_From_Ferry.jpg

 

Jacques était arrivé depuis peu à Marseille. Il avait laissé toute sa famille à Tananarive pour venir en métropole intégrer un poste dans l’administration. En attendant son affectation il logeait chez des amis, mais ses journées désœuvrées étaient un peu longues et il en profitait pour découvrir la ville.

 

Ce jour là il avait quitté  la maison de suite après le départ de ses amis, il n’aimait s’y retrouver seul. Il avait prit un café sur le vieux port à l’abri d’un terrasse de bar, s’était amusé des commentaires des uns et des autres sur le match de la veille et puis avait repris sa voiture.

 

Il était décidé ce matin à se promener sur le bord de mer qu’il avait peu vu depuis son arrivée. Après avoir fait une halte à la hauteur de la plage des Catalans, première plage sur le chemin de la Corniche, il s’était attardé plus longuement au vallon des Auffes, petit port de pêche méditerranéen traditionnel et pittoresque.

 

Cette petite anse abrite un petit port aux multiples barques colorées. Les maisons de pêcheurs serrées les unes contre les autres, lui donnent un charme unique. Il y était resté un bon moment à visiter, malgré le froid de ce mois de février.

 

L’heure du repas approchait et il décida d’aller jusqu’au bout de la Corniche, on lui avait parlé d’un petit « village » La pointe Rouge, où on trouvait de bons restaurants de poissons. Petites maisons, restaurants les pieds dans le sable, et vue sur mer, pas de doute, il était bien arrivé à la Pointe-Rouge.

 

Jacques déjeunât sans se presser, malgré la température basse le soleil brillait. L’après midi commençait à être bien entamée lorsqu’il reprit la voiture pour rentrer cette fois ci par le centre ville. Plutôt que d’être emporté par le flot de voiture il prit la contre allée du Prado.

 

A mi parcours son regard fut attiré par une «queue de cheval » qui se balançait suivant le pas cadencé de sa propriétaire. La silhouette était assez juvénile et par curiosité il ralentit sa conduite pour se trouver à la hauteur de la personne et voir son visage. L’ensemble était charmant et avant de réaliser ce qu’il faisait, impulsivement, il donna un coup de klaxon appuyé, pour attirer son attention.

 

Il lui fit signe de s’approcher pour lui proposer de la raccompagner mais elle accéléra le pas. Il se piqua au jeu et décida de la suivre tout au long du chemin, ce qui n’était pas toujours aisé bien que la circulation ne fut pas très dense à cette heure de la journée.

 

Et c’est ainsi que du Prado, il se perdit un peu au carrefour de Castellane, la rattrapa dans la rue de Rome, la perdit une nouvelle fois à la hauteur de la préfecture et arriva juste à temps pour la voir entrée dans un magasin au cours Saint Louis. La chance était avec lui, il trouva une place pour se garer juste en face du magasin. Il chercha l’entrée principale et décida de se planter là et de l’attendre.

 

Un long moment s’écoula et au moment ou il pensait l’avoir perdu, il la vit se diriger vers lui, la tête baissée et un peu distraite. Arrivée à sa hauteur elle relevât la tête, le vit et son joli visage s’empourpra. Leur regard avait du mal à se détacher, il balbutia un peu, finit par lui proposer de la raccompagner, le temps d’hésitation fut très court et elle lui dit : oui.

 

Et c’est ainsi que commença l'histoire d'amour entre Jacques et Agathe.

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ADAMANTE 18/08/2010 18:54



Et si, mon papa, en Corse qui se respecte a déjà habité Marseille, jamais très longtemps mais quand même. Mais ma maman ne s'appelait pas Agathe.



Michel (Le billet de Michel) 16/08/2010 10:45



Quelle délicieuse histoire (version Jacques...)


J'étais avec lui pour cette promenade à Marseille.


Bravo Eglantine


Bises


Michel



Eglantine-Lilas 16/08/2010 11:16



Jacques m'avait bien parlé d'un ami mais je ne savais pas que c'était toi


maintenant il faut que j'essaye de faire une suite et ce n'est pas gagné...mais je n'irais pas a en faire un livre !


bisous



ADAMANTE 15/08/2010 19:16



Je me suis prise au jeu et j'attends la suite avec impatience. Mon père qui s'appelait Jacques me parlait souvent de noms qui me faisaient rêver quand j'étais gosse et Tananarive en était. Belle
soirée Eglantine. Ce texte m'évoque ces pierres  blanches qui reflètent le soleil du midi de l'autre côté de la mer où l'on se dépayse.



Eglantine-Lilas 18/08/2010 18:45



sais tu que tu m'inquiète est ce que par hasard mon esprit viendrait se promener chez toi pour prendre
l'inspiration la nuit ? avoues quand même que c'est une drole de coincidence le prénom de ton papa et ce Tanaravie ! j'aurai pu trouver n'importe quelle région! mais comme toi Tananarive
que  je ne connais absolument pas a toujours titillé mon imagination...


bon maintenant rassure moi ton papa n'a jamais vécu a Marseille ? imagine que tu sois la fille de "mon" jacques hein
y as tu pensé ?


LA suite incessament sous peu ...mais encore une page ou deux et l histoire sera terminée


mon imagination va s'arreter là sauf à ce que j'imagine avoir retrouver la fille sur OB hein qu'en dis tu ??? :0023:...il faut bien que les grand-mères s'amusent...


Bonne soirée et grosses bises.



pimprenelle 15/08/2010 11:33



Que disais-je, un peu de confiance et une histoire d'amour démarre. Maintenant, les histoires d'amour ... Eglantine, peut-il y avoir histoire d'amour entre deux personnes + une ville +++ ou -.
Amusant de se trouver confronté à une histoire dont on ne sait pas à l'avance où elle va nous mener.



Nina 15/08/2010 10:19



Le debut de l'histoire, vu de l'autre côté.
C'est chouette !



Nat 15/08/2010 09:52



belle histoire, jacques a osé...


et aujjourd'hui file le parfait amour avec agathe


du beaume au coeur ce dimanche matin :)



Eglantine-Lilas 15/08/2010 10:09



comme tu y vas ! tout doux ma belle moi je ne connais pas encore la suite ... a part de connaitre Marseille...pour
le reste il faut que le Néon se remette au travail...


bisous et bon dimanche



rouergat 15/08/2010 09:26



Bonjour Eglantine


Belle histoire d'une première rencontre, ça sent le vécu


Bonne semaine


Amicalement



Eglantine-Lilas 15/08/2010 10:11



si l'auteur arrive a faire ressentir un "vécu" sur de l'imagination alors c'est tout bon


le "vécu" c'est Marseille pendant quelques années et plus, ce qui aide pour en parler...


amitiés