Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Six tableaux de jardins

Participation d'ANNE au défi 246, thème proposé par ABC : 
Lui proposer une recette pour sauver son jardin,
attaqué par des Motivores !

Des images et des mots pour faire des jardins le reflet de notre âme.
Au jardin du bonheur il y a  des fleurs de toutes variétés pour réjouir mon cœur, un coin d’ombre près d’une fontaine où règne une douce atmosphère, des rosiers, des glycines. De la fontaine moussue, sous les mélèzes verdoyants, coule un filet d’eau. Partout des massifs colorés, luxuriants. L’eau d’une gargouille fait écho au chant des oiseaux. Elle leur offre sa fraîcheur, sa vie. Ce jardin éphémère apaise mon âme et je me laisse emporter par un sentiment de plénitude et d’amour immense. 

***
Au jardin d’Eden règne une végétation luxuriante, plus loin un temple et en arrière plan un paysage de collines, de montagnes, de lacs, de forêts denses, de mers et de rivières. La pelouse sert d’écrin à cet espace parfumé par des rosiers grimpants, du chèvrefeuille et de nombreuses clématites. Au milieu, une piscine entourée d’iris enflammés. On discerne dans le temple un jardin intérieur orné de colonnades, de statues de bonsaïs et d’anges.
 
***
 
Au jardin secret de la mélancolie, la nature me parle. Glycines en arbres, oliviers de Bohème et seringas embaument. Au sol, des coquelicots, des iris, des fuchsias. Les lierres escaladent de grosses pierres donnant à ce lieu une allure sauvage et mystérieuse. Les majestueux eucalyptus laissent filtrer une lumière tamisée qui se reflète à la surface d’un étang près duquel il fait bon se reposer et rêver dans le calme et le silence.
 
***
Au jardin des fées, d’une fontaine au milieu des orchidées et des arums coule un eau merveilleuse. Une subtile odeur de Santal se mêle au parfum puissant des roses. On aperçoit des lanternes pendues à tous les arbres, des fruits de rubis, de saphir, d’émeraude, des pommiers aux fruits d’or, des statues de têtes de femmes. Dans des rigoles de marbre court une onde d’où s’exhalent les parfums les plus précieux qui mélangent leur arôme à celui du jasmin. Une musique harmonieuse se mêle aux chants des oiseaux.
 
***
Au jardin sous la pluie les roches sont humides, les fleurs couvertes de gouttes d’eau. Un pont enjambe un ruisseau. Le lys blanc éclatant, le coquelicot, le fuchsia, la campanule exhalent un bouquet d’odeurs fraîches. Les peupliers pleurent sur la pelouse humide. Des ondées étincelantes jaillissent dans les airs et retombent en cascades silencieuses.

 
***
Au  jardin de la peur poussent des herbes folles. Il y règne une atmosphère lourde et suffocante et il s’en dégage des senteurs d’euphorbes, d’ancolies et de bégonias. La lumière y pénètre peu. Le lierre étouffe un chêne immense. Des squelettes d’arbres jonchent le sol sur lequel poussent des fleurs décolorées et toxiques. Dans l’eau trouble et dormante d’un bassin désaffecté un faible rayon de lumière laisse entrevoir des formes étranges, des ébauches de monstres.
 
Le jardin n’existe que par notre regard qui interprète et conditionne le paysage en fonction de nos rêves, nos fantasmes
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Des mots qui donnent à chaque recoin de ton jardin charme et mystère. Bravo !!!
Répondre
D
une façon originale de traiter ce défi ; selon notre regard et notre attention, le jardin parle différemment ; je m'extasie devant certains jardins cultivés. Bises
Répondre
A
Les mots sont une véritable richesse. Ils peuvent créer tant de merveilles et changer les choses de la vie. Bises
J
un jardin qui se transforme et s'adapte pour chaque humeur...
bravo Anne
Répondre
A
C’est magique ! Le jardin n’existe que par l’œuvre de l’homme qui le façonne à l’image de ses rêves et de ses attentes. Bisous
A
C’est magique ! Le jardin n’existe que par l’œuvre de l’homme qui les façonne à l’image de ses rêves et de ses attentes. Bisous
C
Si beaux, ils sont, tes jardins, Anne ! ABC aura le choix et pourra en retirer le meilleur de chacun ! Bonne semaine ! Bises♥
Répondre
A
Merci Colette. Les jardins sont un trésor d’imagination. Bises
G
Mais si les Motivores, ne trouvant plus rien à se mette sous la plume dans ton dernier jardin, se mettaient à remonter à travers les autres pour se nourrir, dis, que ferais-tu ? Tu enfourcherais l'imagination et partirais pourfendre les "Attila-gloutons" ?
Répondre
A
J’écrirais pour replanter les mots. C’est la seule chose que je sache faire. Quoique je jardine encore quelquefois mais à ma manière. Je plante en désordre selon mon humeur...
R
Excellente interprétation pour ce thème milles bravo Anne. Bisous douce semaine
Répondre
A
Je ne savais proposer des mots que, en les insérant dans des textes que j’ai d’ailleurs adoré écrire. Bises Renée
L
Une merveille, ton billet ! Je me suis promenée avec extase dans tous tes jardins fleuris..... en oubliant le dernier ! Merci de ce billet époustouflant dont la chute est formidable... Vivement le Printemps !
Bisous
Répondre
A
Pourquoi oublier le dernier ? Il fait partie de notre mémoire ancestrale. Vivement le printemps quand même ! Bisous
J
De superbes jardins où l'âme aime à s'arrêter en effet , nul doute qu'ABC sera ravie de s'y promener .
Bonne journée
Bises
Répondre
A
Quand nous en avons un, c’est dans le jardin que nous aimons nous réfugier pour y chercher refuge ou consolation. Bises
M
Un très beau texte, dont j'aime particulièrement la conclusion. Bravo Anne
Répondre
A
Nous percevons un jardin différemment selon notre humeur du moment. C’est chargé de mystère un jardin ! Merci Martine
M
Je m'y plais dans ton jardin quel qu'il soit il nous donne envie de nous y installer pour un instant de plaisir à prolonger...Bises et un bon lundi
Répondre
A
« Qui plante un jardin plante du bonheur » dit un proverbe chinois. Merci Manou et bonne fin de journée.
A
j'abandonnerais volontiers ton dernier jardin, pour essayer de créer les autres, je n'ai donc pas fini de créer, d'imaginer et de rêver, un beau programme en perspective !!! Merci !
Répondre
A
Même le jardin de la peur a du charme. Nous aimons éprouver parfois des émotions fortes et la peur fait partie de nos fantasmes. Bises
F
chacun pourra choisir le jardin qui lui convient ; ils donnent envie de s'y poser un moment ces jardins secrets! Bise
Répondre
A
« Un jardin même tout petit est une porte du paradis.» Bises
Z
Comme ils sont beaux tous tes jardins, de quoi satisfaire ABC pour revoir son jardin refleurir ! Bises et bon début de semaine Anne
Répondre
A
« Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles.» Christian Robin
M
Bonjour c'est un très beau billet, bon lundi bisous MTH
Répondre
A
J’ai eu du plaisir à l’écrire. Bises