Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A la recherche du sapin de noël

Pendant le courant de cette nuit particulièrement étoilée, le ciel d’un bleu intense s’est recouvert graduellement d’une couche ouateuse, qui est tombée ensuite en légers flocons, tout doucement, veillant à ne réveiller personne en se posant au sol.

Ce petit village de montagne semble encore endormi, malgré la cloche de la petite chapelle qui sonne midi.  Tout est silence, même les chiens généralement vadrouilleurs restent bien au chaud dans les maisons, près des cheminées. Cheminées desquelles, la fumée sort sur les toits en volutes, pour aller flirter avec les flocons.
 Lorsque dans la matinée, Savéria, a ouvert les lourds volets en bois de l’entrée, ceux-ci ont eu du mal à se frayer un passage dans l’épaisse couche de neige qui s’est accumulée contre le mur et devant la porte. Heureusement qu’elle a l’habitude de ces mois de décembre rigoureux, et s’organise en conséquence. Le bois est stocké bien à l’abri, néanmoins facilement accessible, les pelles permettant de déblayer les abords, sont à portée de main. Le frigo et les garde-manger bien pourvus de nourriture, de quoi faire face aux chutes de neige, et aux intempéries pendant de longs mois si cela s’avérait nécessaire.
Cette année, enfants et petits-enfants, ont prévu de la rejoindre pour les fêtes de la Noël, dans son village du bout du monde, disent-ils en riant. Chacun se réservant de fêter un 31 décembre suivant ses envies et son propre plaisir.
En tant que mère et grand-mère, Savéria, s’est toujours employée pour que le lien familial perdure au-delà des divergences de mode de vie, de pensée, des uns et des autres. A-t-elle réussi ? Rien n’est jamais acquis, tout est à cultiver au fil du temps, comme une plante fragile. Le grain de sable se glisse parfois pour une broutille, et n’est pas toujours facile à déloger. Elle est l’aînée d’une fratrie de onze enfants, à laquelle sont venus se rajouter, beaux-frères, belles-sœurs et leurs enfants, d’où des réunions de famille, parfois houleuses !
Il est temps pour Savéria de sortir de sa rêverie devant cette neige immaculée, et où les traces de pas sont rares. Un paysage féérique où les rayons d’un beau soleil, font briller les cristaux de la neige.
Espérons que les routes seront dégagées pour le 24 décembre, et que chacun fera en sorte que ces retrouvailles se passent bien, murmure Savéria tout en se forçant à quitter le spectacle captivant, du village revêtu de blanc
Elle n’oublie pas qu’elle a un problème majeur à régler, avant que la maison ne se remplisse de cris et de rires .
Point de sapin, dans, ni, autour du village ! Des châtaigniers, des noyers en abondance, il y a le choix, mais pas le moindre petit conifère, et noël est dans trois semaines à peine, il faut que je trouve une solution ! Les petits-enfants seraient trop déçus et même les enfants je pense.
Comme de coutume elle a, avec les femmes du village participé à l’installation de la crèche dans la chapelle. La sienne, se trouve dans le vaste salon, où trône une belle cheminée et une table spacieuse, servant de support. L’implantation des composants de ce hameau, qui prend vie petit à petit, n’est jamais laissé au hasard. Un fil invisible renouvelé d’une année sur l’autre, les relie entre eux, pour raconter une histoire particulière.  Les santons quant à eux, sont rattachés à un évènement, une rencontre. D’inanimés dans la boite de rangement, ils s’éveillent au mois de décembre. Ils forment sur la table, des petits groupes mystérieux, discutant entre eux, de quoi, nul ne sait !
La neige s’est arrêtée de tomber, le soleil commence à faire fondre la couche au sol. Savéria, chaussée et vêtue en conséquence, muni de son bâton de marche, décide de partir explorer une parcelle éloignée du village et rarement fréquentée, que les anciens appelaient « L’enclos des sorcières » . Son cheminement est ralenti par le sentier enneigé, et le soleil commence à décliner lorsqu’elle arrive à l’Enclos.
C’est en traversant le petit pont de pierre et en arrivant sur l’autre versant de la rivière, que Savéria éberluée, découvre devant elle, une petite forêt de sapins ornés de flocons blancs, et au milieu une maison abandonnée, peut-être celle des sorcières du tempu fa !  

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Que c’est agréable à lire ! Mêmes les sonorités des mots choisis évoquent la neige qui tombe et recouvre la campagne, alentour. Où sont nos noëls d’antan ?
Répondre
R
Je m'absente dès demain jusqu'à jeudi en principe. A bientôt bisous bisous
Répondre
F
Bon et heureux Noël en famille , Bon Natale Bise
Répondre
Y
Merci pour tes vœux, et les miens en retour.<br /> Faute de temps, je viendrais te lire entre Noël et Nouvel an.<br /> Bises enluminées ..... Yann
Répondre
Q
Un grand merci pour ce si joli conte.<br /> Je t'embrasse fort, passe une douce journée.
Répondre
M
Une belle histoire, ancrée dans la réalité mais laissant la part à l'imaginaire ... <br /> Merci Églantine. Gros bisous du Berry.
Répondre
P
J'ai ouvert les volets avec Saveria comme il y a quelques années c'était le cas et pourtant pas en montagne.<br /> Qu'est-ce que j'ai aimé ce récit aussi qui appelle pratiquement une suite. Ben oui quoi, j'aimerais savoir si elle va avoir le droit de prendre un sapin. Va savoir avec les sorcières.<br /> Il rappelle aussi les souvenirs de grande tablée. Pourtant, moins de frères et sœurs mais bon sang, la maison était pleine. Une nièce m'en a parlé il y a peu.<br /> Merci pour ce beau que tu fais remonter Eglantine.<br /> Gros bisous
Répondre
E
Tu veux vraiment une suite ? Qui sait peut être un jour sait-on jamais ! Ah ces fêtes de famille ! elles ne sont pas toujours très calmes mais cependant indispensables à notre coeur. Bonne fête à toi et ta famille, Je vais répondre à ton mail mais en attendant prends soin de toi Grosses bises
N
Bien qu'adulte, j'aime les contes et les histoires de personnages qui vivent pleinement dans l'écriture de cette incroyable mère-grand... ma Tatie bien aimée ! Bravo à Eglantine de nous faire ainsi voyager ...
Répondre
E
sourire ! Est ce bien raisonnable mère-grand ? Raisonnable je ne sais , mais que l'écriture soit devenu un besoin oui, certes oui. Merci à ma nièce pour ce mot si gentil. Grosses bises
C
Bonjour Monique,<br /> Comme c'est bien raconté !!! C'est toujours si agréable, de te lire ! Bravo et bonne journée ! <br /> Bisous♥
Répondre
E
merci pour tes encouragements Colette. Je me répète , mais si on écrit pour le plaisir, par besoin parfois ,mais c'est encore mieux qu'en d'autres personnes prennent plaisir à te lire. bisous
J
Une tres belle histoire celle de Savéria qui a bien eu raison de s'aventurer hors de chez elle dans le sentier enneigé, le sapin sera bien de la fête .<br /> Bonne soirée <br /> Bises
Répondre
E
Elle a beaucoup plus de courage que moi pour s'aventurer hors de la maison :-) <br /> bisous
R
Comme ce texte ferait un belel histoire pour un livre a ta façon......<br /> Tu sais ton personnage et son chat me manque quelque peu....Bisous bisous
Répondre
E
sourire ! là ça ne fait même pas un chapitre, pour le livre il faut encore travailler ...qui sait peut être un jour et merci de tes encouragements. Quant à Horace et sa maitresse j'ai commencé un petit quelque chose mais la période n'était pas à ce moment là comment dire ...style humour....espérons que 2022 me permettra de retrouver un peu une étincelle pour leur redonner à tous les deux vies...grosses bises.
F
Un joli conte dont j'attends la suite acec impatience. Autour de mon village(un nid d'aigle disent les touristes) il n'y a que des chênes. Mais pas d'enclos des sorcières😀 Aujourd'hui c'est le printemps ! Bise. Super ton livre
Répondre
E
patience:-) Savéria a trouvé le sapin et je te le dis, ce n'était pas évident de faire pousser des sapins en montagne corse :-)<br /> bonnes vacances à toi chez tes petits ! bises
M
Bonjour que c'est un beau conte de Noël, Savenia me plaît beaucoup et ce fut un plaisir de cheminer avec elle. Bisous bonne journée MTH
Répondre
E
merci Marie, j'espère que tu étais bien couverte pour promener avec Savéria :-) bisous
M
Quelle jolie histoire ! J'ai marché dans la neige aux côtés de Saveria, et espéré qu'elle trouverait une solution...les sorcières ne sont pas toutes méchantes, parfois ce sont aussi des fées...bisous et une belle journée
Répondre
E
Dans ce paysage de châtaigniers et de noyers pendant un moment je me suis vraiment posé la question pour savoir comment j'allais faire apparaitre les sapins ! päs toujours évident de sortir de l'impasse où tu t'es mise toute seule lol !<br /> bisous
G
J'espère que le chemin descend pour rentrer chez elle, pour ménager ses vieilles jambes. Mais peut-être, imprégnée de l'esprit des lieux, reviendra-t-elle à cheval sur son sapin ? 😇
Répondre
E
Comme tu es ! ses vieilles jambes ! je n'ai jamais dit qu'elle était vieille :-) Pour le sapin, s'il y a un jour une suite à l'histoire, sait-on jamais , je te dirais comment elle a ramené le sapin chez elle ! bises
Z
Je me suis laissée captiver par ton récit !<br /> Transportée aux côtés de Saveria dans ce monde ouaté de blanc de la montagne Corse, j'ai eu froid ce matin. <br /> Elle a fini par trouver son sapin, et la fête en famille sera réussie<br /> Bises et bon jeudi - Zaza.
Répondre
E
j'ai en fond d'écran un paysage de neige, cela a du motiver mes neurones à écrire :-) bisous
J
Une histoire de circonstance, crèche, santons, sapin et le repas de Noêl en grande assemblée ,-) bises jill
Répondre
E
C'est le moment où jamais de parler de noel :-) bonne fin de journée à toi bises